Point sur les mesures de lutte contre la covid 19

2020-10-16T12:25:24+00:0016 octobre 2020|

Le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et le Vice-Président, Tearii Alpha, ont fait un point, vendredi, sur les mesures de lutte contre la covid 19.

Après un point sur le nombre de cas actifs, les autorités ont annoncé le passage au stade 4 du Plan covid fenua, même si à ce jour il n’y a pas de saturation de l’offre de soins.

Dans la sphère publique, il a été décidé d’interdire les rassemblements festifs familiaux ou amicaux qui se déroulent dans des établissements recevant du public (ERP), notamment les salles de fêtes, pour lesquels les meures barrière ne sont pas toujours respectées : mariages, baptêmes, baby shower, soirées étudiantes, événements musicaux festifs.

Il a été décidé de procéder à une interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique, selon des modalités juridiques qui seront précisées en début de semaine prochaine.

Les rassemblements aux fins de jeux de bingos et combats de coqs demeurent interdits.

Dans les établissements sportifs, qui pour certains sont des espaces clos à forte promiscuité, il est impératif de respecter les protocoles sanitaires.

Dans les bars et les restaurants, il a été rappelé que dans les bars et les restaurants, les clients doivent impérativement consommer assis.

Dans les transports publics, avions, bus et bateau, il a été rappelé également que le port du masque obligatoire.

En ce qui concerne les entreprises, les dirigeants de société doivent faire respecter les gestes barrière au sein de leur structure, dans les espaces communes, lors des réunions ou des pauses.

Le port du masque est un impératif dans tout lieu clos ou ERP (établissement recevant du public) et l’effectif de clients présents doit permettre, au regard de la configuration des lieux, de respecter les gestes barrière.

Une consultation est à venir prochainement avec les confessions religieuses, pour voir comment renforcer les mesures sanitaires pendant les offices. Il est primordial de sécuriser l’accueil des fidèles et de leur famille.

En ce qui concerne les veillées funéraires, les participants devront se limiter à des groupes de 10 personnes maximum, chaque groupe étant susceptible d’assister l’un après l’autre à la veillée.

L’ensemble de ces mesures seront applicables jusqu’au 25 novembre inclus.

A l’occasion des prochaines vacances de la Toussaint, où de nombreux déplacements vers les îles sont prévus, il sera plus que jamais nécessaire de mettre en œuvre les gestes barrière. Il faudra redoubler d’effort en la matière, et ce dans l’intérêt de tous.

//