Cérémonie de changement de pavillon du paquebot Paul Gauguin

2020-07-15T16:05:48+00:0015 juillet 2020|

Le paquebot Paul Gauguin a officiellement changé de pavillon au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée à bord du paquebot, mardi en fin de journée, en présence du Haut-commissaire, Dominique Sorain, de représentants du ministère du Tourisme, et du directeur général de Tahiti Tourisme, Jean-Marc Mocellin.

La cérémonie s’est déroulée en présence également d’Olivier de Kersauson, conseiller spécial de la compagnie de croisière du Ponant, et de Miss Tahiti, Matahari Bousquet. C’est donc à la date très symbolique du 14 juillet que le navire a remplacé son pavillon des Bahamas pour arborer, à la place, le drapeau Français. A l’instar de tous les navires de la compagnie du Ponant, le navire sera immatriculé à Mata Utu (Wallis et Futuna) et non plus à Nassau.

Les navires immatriculés en France doivent ainsi respecter la réglementation française en matière de sécurité et de sûreté maritime, mais aussi le droit social et les exigences environnementales en vigueur.

Ce changement fait suite à l’acquisition du paquebot par la compagnie de croisière du Ponant, qui avait déjà été célébré au mois d’octobre dernier dans le port de Papeete. Il marque plus que jamais la volonté de cette compagnie de croisière de développer son offre, y compris au départ de Papeete et de la Polynésie française, pour des croisières haut de gamme.

Construit en 1996 par les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, et mis en service pour la première fois en décembre 1997, le paquebot Paul Gauguin a toujours été basé à Papeete. Il a été la propriété de la société Pacific Beachcomber pendant dix ans, entre 2009 et 2019, avant d’être acquis par la compagnie du Ponant.

Le paquebot dispose de plus de 160 cabines pour un total de 332 passagers. Il accueille ainsi 12 000 passagers par an, des Américains et des Européens notamment. Il propose des croisières principalement aux îles Sous-le-Vent, mais aussi exceptionnellement, vers d’autres îles et archipels de la Polynésie, voire même dans la région Pacifique.

//