Cérémonie de bénédiction du navire de pêche Ulysse 2

2020-12-17T17:53:32+00:0017 décembre 2020|

Le navire de pêche Ulysse 2, de la société d’armement Tahiti Tuna, a été baptisé officiellement, jeudi en fin de journée, en présence du Président de la Polynésie française Edouard Fritch, du Haut-commissaire de la République en Polynésie française, Dominique Sorain, et du Vice-Président, en charge de l’économie bleue, Tearii Te Moana Alpha, au port de pêche de Papeete.

Cette bénédiction a eu lieu quatorze mois après le baptême du Ulysse One. Il s’agit du huitième navire de l’entreprise familiale gérée par Georges Moarii. Conçu en Polynésie française par le chantier naval Nautisport Industries, ce navire représente un investissement de près de 285 millions Fcfp.

Le Ulysse 2 marque un renouveau pour la filière palangrière polynésienne, de nouvelles perspectives pour l’exploration et l’exploitation des zones plus distantes de la ZEE (zone économique exclusive), voire ses zones adjacentes, et aussi un nouveau souffle pour la filière du congelé. Ce nouveau navire va permettre de créer plusieurs emplois en Polynésie française, faire vivre plusieurs familles, faire rentrer des devises dans notre Pays, puisque sa production sera tournée vers l’export, dans le cadre d’un partenariat solide établi avec des partenaires en métropole notamment.

Ce projet s’inscrit pleinement dans la politique publique du gouvernement, qui mise sur l’exploitation durable de nos ressources, pour créer des emplois et de la richesse au profit de la population. Le Pays salue donc la vision de Georges Moarii, fondateur de Tahiti Tuna, dont les ambitions et les projets sont une source d’inspiration pour l’ensemble des armateurs polynésiens.

Ces projets ne s’arrêtent d’ailleurs pas là, puisqu’à l’armement hauturier, s’ajoute un projet d’investissement dans un centre moderne de mareyage qui répond aux normes d’hygiène exigées par les marchés d’export que sont les Etats-Unis, l’Europe et le Japon, et un projet prometteur d’exploitation durable des ressources lagonaires aux Tuamotu.

//