Vannina CROLAS, ministre de la Fonction publique, de l’Emploi, du Travail, de la Modernisation de l’Administration et de la Formation professionnelle a participé, ce jeudi 7 mars, à Arue, aux Assises de la formation du Régiment du Service Militaire Adapté de Polynésie française (RSMA-Pf), placé sous le commandement du colonel Frédéric GERLINGER.

Organisée en partenariat avec la Direction Générale de l’Économie Numérique (DGEN), dirigée par Eugène SANDFORD, cette édition, qui a regroupé près d’une soixantaine d’acteurs publics et privés, tous engagés dans le domaine de la formation et de l’insertion socio-professionnelle, visait à offrir une vision partagée en matière d’offre de formation.

Les riches échanges entre les partenaires présents ont ainsi mis en évidence les nombreuses opportunités offertes par ce secteur en plein essor ainsi que les multiples synergies à développer entre l’ensemble des parties prenantes. Les évolutions souhaitables et les complémentarités entre les différents dispositifs destinés à satisfaire au mieux les besoins actuels et à venir du Fenua ont également été au centre des discussions.

Axe phare de l’action du gouvernement, le développement de l’Économie numérique s’annonce particulièrement prometteur pour l’avenir du Pays. Ce que n’a pas manqué de rappeler Vannina CROLAS qui considère que, « dans un monde qui bouge très vite, le secteur du numérique ne cesse d’occuper une place grandissante dans nos vies quotidiennes et surtout dans celles de nos enfants. Et c’est la raison pour laquelle, le Président BROTHERSON, a placé son développement au cœur de son action, tant les perspectives en matière de création d’emplois à forte valeur ajoutée s’avèrent prometteuses ».

Convaincu du potentiel de croissance de ce secteur et des opportunités offertes à tous les publics, y compris les plus démunis, le RSMA-Pf souhaite inclure à terme le numérique dans son offre de formations. « Nous avons choisi de donner à l’édition 2024 une orientation prospective, en nous intéressant plus particulièrement aux besoins en formation dans le numérique, domaine dans lequel le RSMA-Pf s’interroge sur la place qu’il pourrait prendre, en complémentarité des autres acteurs en vue d’élargir le champ des possibles pour les jeunes les plus éloignés de l’emploi, qui sont la raison d’être de notre dispositif », a tenu à souligner le colonel Frédéric GERLINGER lors de son allocution.

Cette capacité permanente à évoluer, en adéquation avec les partenaires et en cohérence avec les réalités locales s’inscrit dans l’ADN du Service militaire adapté (SMA) et constitue un facteur clé de sa réussite en Polynésie française.

En marge des Assises, le colonel Frédéric GERLINGER et Jean-Michel BLANCHEMANCHE, directeur du Centre de Formation Professionnelle des Adultes (CFPA), ont signé une convention de partenariat dans le cadre d’une formation d’aide à la personne.

 Pour rappel, le RSMA-Pf c’est : 

  • Un dispositif d’insertion sociale et professionnelle au profit des jeunes Polynésiens éloignés de l’emploi ;
  • Un taux d’insertion des Volontaires en 2023 s’élevant à 91 %, dont 60 % dans l’emploi durable
  • 4 sites de formation, l’un basé à Arue et les trois dans les archipels éloignés (Hiva Oa aux Marquises, Tubuai aux Australes et Hao aux Tuamotu) ;
  • 33 formations proposées ;
  • 620 volontaires stagiaires de 18 à 25 ans bénéficiaires d’une formation de 6 à 12 mois en 2023 ;
  • 180 volontaires techniciens (jeunes diplômés) de 18 à 25 ans engagés (jusqu’à 5 contrats d’un an) en 2023 au titre d’une première expérience professionnelle ;
  • 46 volontaires jeunes cadets de 16 à 18 ans en 2023 ;