Secteur maritime : restitution de l’étude sur la mise en place de la Gestion prévisionnelle des emplois et compétences territoriales

2018-12-03T10:43:40+00:001 décembre 2018|

Le Président Edouard Fritch et la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, ont assisté, jeudi après-midi, à la restitution de l’étude sur la mise en place d’une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des compétences territoriales (GPECT) dans le secteur maritime polynésien.

Cette rencontre a été organisée en présence de représentants de l’Etat, de l’Agence française de Développement (AFD), des organisations patronales, syndicales, d’acteurs économiques et de services et établissements du Pays.

En 2016, le ministère du Travail a commandé à l’AFD une expertise sur l’opportunité de la mise en place d’une GPEC territoriale, adaptée au contexte polynésien, et de mise en œuvre d’outils adéquats. Le Pays doit, en effet, renforcer sa capacité d’anticipation des mutations économiques, les entreprises devant quant à elles disposer d’une meilleure connaissance des ressources territoriales et de leurs évolutions, et les individus (salariés, demandeurs d’emploi et étudiants) en retirer des outils de sécurisation de leur parcours de formation et d’insertion professionnelle.

Le ministère du Travail s’est ainsi appuyé sur l’expertise d’un groupe d’experts composé de l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes et le bureau d’étude Odyssée. Le choix du secteur maritime, pour démarrer la démarche de GPECT, émane du positionnement stratégique d’un certain nombre d’activités autour de l’économie maritime et d’une stratégie clairement définie autour de l’Economie bleue. Ce secteur économique a été identifié comme exerçant un effet de levier en matière d’activités et d’emploi.

La GPECT permettra de cerner les compétences du secteur, de percevoir les mutations économiques et environnementales qui auront un impact sur celui-ci et, de concevoir et mettre en œuvre les actions qui garantiront la disponibilité des compétences au regard des besoins.

Le SEFI (Service de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion professionnelles) a été identifié comme structure de référence. Il sera en charge de l’animation et de l’exploitation des données, en partenariat avec les organisations professionnelles et les services et établissements du Pays concernés.

Le Président de la Polynésie a salué les équipes du SEFI qui assure le déploiement de la GPECT ainsi que le réseau de partenaires détenteurs d’informations et d’experts spécialisés. Il souhaite aussi que cet outil soit appliqué à d’autres secteurs d’activités comme ceux du tourisme, de l’économie verte ou du numérique afin de définir une ligne directrice utile pour la politique de l’emploi sur les 5 prochaines années.