Précisions sur les consultations pour l’acquisition de véhicules hybrides

2018-12-28T14:50:57+00:0028 décembre 2018|

Suite à des interprétations erronées, et sorties de leur contexte, diffusées ces derniers jours, le ministre de l’Equipement et des transports terrestres, René Temeharo, précise que l’appel d’offres concernant l’éventuelle acquisition de berlines, dites « haut de gamme », paru au journal officiel de la Polynésie française, rentre dans le programme de renouvellement de la flotte des véhicules légers du Pays.

Ce programme de renouvellement intègre les recommandations faites récemment par la CTC (Chambre territoriale des comptes) sur les gestions passées du parc automobile du gouvernement et de l’ensemble des services de la Polynésie française. Pour mémoire, le rapport de la CTC évoquait notamment la vétusté du parc automobile, le manque de coordination dans les acquisitions de véhicule ainsi que le faible nombre de voitures hybrides, plus respectueuses de l’environnement.

Tous ces aspects sont pleinement pris en compte dans les procédures d’appel d’offres lancées dernièrement, en particulier pour la transition énergétique, et ce pour tous les types de véhicule. Par ailleurs, il convient de rappeler également que les voitures hybrides vont permettre de générer, tout au long de leur activité, d’importantes économies en fonctionnement pour les différents services du Pays.

Concernant un projet d’acquisition de modèles « haut de gamme », mis en exergue par certains, celui-ci résulte d’un malentendu purement administratif. Le Gouvernement n’entend donner aucune suite à ce projet d’acquisition.

Dans ce domaine, comme pour tous les dossiers qu’il a à traiter, le Gouvernement entend continuer à assainir la situation pour l’administration du Pays, avec comme credo une saine gestion des fonds publics, la mise en œuvre de la transition énergétique, en ayant toujours à l’esprit l’intérêt général, et en ne reproduisant pas les excès du passé.