Ouverture du 47ème salon des Marquises

2018-11-22T15:32:49+00:0022 novembre 2018|

La ministre de la Modernisation de l’administration, en charge de l’énergie et du numérique, Tea Frogier, représentant  le ministre  de la Culture et de l’Environnement en charge de l’artisanat, Heremoana Maamaatuaiahutapu, en mission à Paris, a officiellement ouvert la 47ème édition du salon des Marquises, jeudi matin, sur la place Mamao, à Papeete.

Organisée par la Fédération « Te tuhuka o te henua enana », présidée par Stéphane Tuhoe, cette nouvelle édition du salon bisannuel rassemble plus d’une centaine d’artisans tous originaires et résidents six îles habitées des Marquises.  C’est le moment tant attendu de découvrir ou re-découvrir les spécialités de chacune des îles Marquises, au travers des objets exposés et mis en vente, et une nouvelle occasion de se plonger dans le mana du « Henua Enana » et de s’en imprégner.

Comme chaque année, les artisans des Marquises présentent leurs spécialités allant de la pyrogravure sur bambou aux tapas, en passant par les sculptures sur os, bois, pierre ou rostre d’espadon et créations en graines.

La particularité du salon de cette année réside dans l’organisation d’un concours. Pour la toute première fois, les artisans marquisiens seront amenés à reproduire au mieux un objet d’antan, appelé à disparaître car peu utilisé de nos jours : le tanoa. Ce plat cérémoniel était utilisé autrefois pour la préparation du kava, boisson réservée aux hommes tapu du plus haut rang. Ce récipient était le plus souvent de forme ovale allongée et plus ou moins profond. Une extrémité de forme arrondie ou rectangulaire, terminée par une poignée sculptée d’une tête de tiki et l’autre, plus effilée, servait de bec verseur. Ce concours permet non seulement de montrer la dextérité des artisans marquisiens mais leur attachement aux traditions ancestrales et leur volonté de continuer à les faire vivre.

L’intérêt de ce salon est aussi l’occasion de pouvoir, sur un même lieu, aller à la rencontre de la population et de la culture de toutes les îles composant les Marquises. A cet effet, un véritable tableau vivant permettra à tout un chacun de découvrir les danses, la manière de préparer les aliments, avec également la transmission du savoir-faire grâce à des démonstrations de sculpture sur bois, os ou pierre, de fabrication et peinture de tapas, de tatouage, de confection de « kumu hei » (composition florale odorante). Ces moments phares de ce salon sont organisés pendant les journées culturelles des samedis 24 novembre et 1er décembre à partir de 9 h.

Ce salon représente également pour ces habitants des îles éloignées une des principales sources de revenus et un des rares moyens de faire perdurer, voire étendre, la culture des Marquises. Les heures d’ouverture au public sont de 8 h à 18 h. La fermeture du salon se fera le dimanche 2 décembre à 18 h.