Ouverture de la session administrative à l’Assemblée

2018-05-24T18:55:56+00:0024 mai 2018|

Le Président Edouard Fritch a prononcé un discours, jeudi, à l’Assemblée de la Polynésie française, à l’occasion de l’ouverture de la session administrative dans lequel il a présenté le bilan de l’exercice 2017 ainsi que les grandes orientations et réformes que son gouvernement présentera aux membres de cet hémicycle.

Edouard Fritch est tout d’abord revenu sur les grands indicateurs économiques en s’appuyant sur le bilan économique de 2017, publié par l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM), etqu’il qualifie de « situation propice à la création d’emploi ». Le Président a poursuivi sur cette lancée, en indiquant que sur le plan de la consommation, les ménages ont accentué leurs achats ainsi que leurs investissements dans le logement. Un constat qui se traduit notamment par des mesures prises par le gouvernement pour soutenir la consommation par la suppression des droits sur un certain nombre de produits,ainsi que les aides au logement dont le dispositif « d’aide à la pierre ».

Selon Edouard Fritch, l’embellie économique irrigue tous les secteurs, dont le secteur tertiaire qui emploie huit salariés sur dix et contribue à 80% à la création de richesse du Pays. En outre, l’activité touristique poursuit sa croissance, avec 198 959 touristes accueillis en 2017, contre 192 495 en 2016. Le chiffre d’affaires des entreprises du Tourisme progresse de son côté de 3,7% en un an, et de 8,7% sur deux ans. De la même manière, la hausse des emplois touristiques progresse de 4,5% en un an et 8,4% en deux ans, soit pratiquement le double de la moyenne générale de la progression de l’emploi.

Les recettes à l’exportdu secteur primaire sont en hausse de 26,3% pour les perles, avec 14,8 tonnes en 2017 pour 10,5 tonnes en 2016, et les recettes des exportations de poisson progressent de 4,5%. La récolte de coprah est cependant en retrait de 4,5%, après un recul de 21,9 % en 2016, pour s’établir à 11,8 tonnes. Les coprahculteurs, en effet, tentent désormais de se diriger vers de nouveaux débouchés plus rémunérateurs comme l’huile de coco vierge ou l’eau de coco.

En matière d’exécution du budget, sur le premier trimestre 2018, les recettes réelles de fonctionnement s’établissent à près de 29 milliards Fcfp, soit une augmentation de plus de 2,5 milliards Fcfp par rapport à 2017, suite à une croissance des impôts et taxes sur le revenu (+1,4 milliard Fcfp) et de la TVA en régime intérieur (+328 millions Fcfp).

En ce qui concerne les dépenses d’investissement, le montant total des engagements en cours sur l’exercice s’établit à 49,691 milliards Fcfp au 31 mars 2018, soit un niveau supérieur à mars 2017 (un peu plus de 34 milliards Fcfp). « Avec 45% de croissance, il s’agit du meilleur niveau d’engagement enregistré sur les dix dernières années », a relevé le Président.

En parallèle, depuis le début de cette année, d’importants engagements ont été réalisées pour un montant de 8,4 milliards Fcfp, principalement pour financer les programmes de l’OPH (Office polynésien de l’habitat), les opérations des Contrats de projets 1 et 2 et celles du 3ème instrument financier, et enfin l’aménagement du site de Vaitupa à Faa’a. Enfin, le montant des liquidations s’élève au 31 mars à 4,512 milliards Fcfp, en très forte progression de 879 millions Fcfp par rapport à l’exercice passé, soit +24,18%.

En deuxième partie de son discours, le Président a, par la suite évoqué les grands travaux qui concerneront les représentants à l’Assemblée, et qui interviennent dans la continuité des trois principaux axes du programme gouvernemental. « Ces trois grands axes visent à apporter des solutions aux difficultés quotidiennes des familles, aux difficultés des citoyens, et en particulier des archipels, face à l’administration, et enfin au renforcement de notre développement économique », a rappelé Edouard Fritch.

Il s’agit notamment de la réforme de la Protection sociale généralisée, avec en priorité l’indispensable réforme du régime des retraites ; la mise en place d’un cadre réglementaire encadrant les établissements d’accueil des personnes âgées dépendantes ainsi que les familles d’accueil thérapeutiques, et du statut d’aidant familial.

En faveur du logement, des projets de loi visant à renforcer l’offre, mais également à faciliter l’accès au logement seront présentés.  Le gouvernement souhaite, par ailleurs, que l’Aide familiale au logement (AFL) soit étendue au parc privé conventionné.

Le Président a également annoncé que la réforme du transport public routier sera engagée. Une amélioration de la qualité de service, un renouvellement progressif de bus neufs, dans le respect des normes environnementales, géo-localisables et sécurisés, et une gamme tarifaire élargie en fonction de certaines catégories d’usagers sont notamment attendus du nouveau délégataire.Edouard Fritch a évoqué « des discussions avec les partenaires sociaux en vue de la prise en charge partielle par les employeurs et le Pays du coût du billet pour les salariés qui doivent prendre les transports en commun pour se rendre sur leur lieu de travail  ».

Un projet de loi permettant la construction d’immeubles de grande hauteur, et ce notamment dans le cadre du chantier du Village tahitien sera présenté. Le gouvernement prévoit aussi de soumettre aux représentants un nouveau schéma directeur de l’agriculture (décliné par archipel), de l’hôtellerie, et un schéma territorial de prévention et de gestion des déchets. Des mesures de soutien à la petite hôtellerie et aux pensions de famille sont également prévues, ainsi qu’un projet de loi déjà en préparation pour la promotion et la protection de l’emploi local.