Le Vice-Président s’entretient avec une délégation de l’INED

2018-11-26T09:41:10+00:0026 novembre 2018|

Le Vice-président, Teva Rohfritsch, a reçu, vendredi après-midi, Eva Lelievre, directrice de recherche à l’Institut national d’études démographiques (INED), en compagnie de Fabien Breuilh et Jeremy Torterat, respectivement directeur et conseiller technique de l’Institut de la statistique de Polynésie française (ISPF).

 

Cet entretien a été l’occasion de faire un bilan de la seconde mission de l’INED pour la préparation de l’enquête sur la famille, le logement et les relations familiales à distance en Polynésie française, « Feti’i e Fenua ».

 

Cette étude « Feti’i e Fenua » fait l’objet d’un partenariat entre les deux instituts concrétisé par une convention cadre, signée entre l’INED et l’ISPF en mai 2018. Elle s’intègre dans un projet plus large, ATOLL, financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et par l’INED, sur la période 2019-2022, pour l’exploitation et l’analyse des résultats et par un cofinancement Etat-Pays pour la collecte sur le terrain.

 

L’objet de l’étude est, d’une part, d’analyser l’organisation territoriale polynésienne en matière de migrations, de familles et de leur foncier, à la lumière des politiques publiques, notamment concernant la scolarité, la santé, le logement et les transports et, d’autre part, d’évaluer le rôle de l’implantation des services publics (éducation, santé, transports) sur les dynamiques de peuplement.

 

Ce projet rassemble quatre équipes autour d’une problématique commune : analyser la mobilité intra et extraterritoriale des populations de la Polynésie française. Il est porté par l’INED dont 10 membres, spécialistes de la mobilité, des fonctionnements familiaux à distance, du déploiement des politiques publiques et de la production d’enquêtes. Le laboratoire IDEES de l’Université de Rouen, en particulier son équipe de géographes spécialisés sur les questions de transport et de géographie de la santé, participent aussi au projet. Le laboratoire SAGE de l’Université de Strasbourg utilise sa connaissance fine des territoires ultramarins pour compléter l’expertise. Enfin, l’ISPF coordonne la collecte de l’enquête famille, logement et relations familiales à distance, « Feti’i e Fenua », au cœur de ce projet.

 

Des partenariats locaux ont été engagés, notamment avec la Délégation à l’habitat et à la Ville (DHV) pour approfondir les connaissances de deux quartiers prioritaires d’interventions de la politique de l’habitat et de la ville et, avec la DGEE, pour mettre en lumière les parcours de réussite et les leviers qui permettent cette réussite. Cette dernière opération n’est rendue possible que par la présence de chercheurs spécialisés de l’équipe ANR.

 

La collecte des informations débutera en mars 2019 et sera coordonnée en collaboration avec un enseignant-chercheur de l’Université Paris Panthéon Sorbonne et d’une Ingénieure sondage de l’Ined (formation des enquêteurs, transfert de connaissance, partage d’expérience).

 

Le Vice-président a exprimé son vif intérêt et son soutien pour cette démarche dont les résultats seront très précieux pour la mise en œuvre des politiques publiques et, plus spécialement, dans le cadre du Schéma d’Aménagement Général de la Polynésie française (SAGE) en cours d’élaboration.