Le gouvernement en visite à Anaa et Hereheretue

2018-08-11T20:19:16+00:0011 août 2018|

Le président Edouard Fritch, accompagné d’une partie de son gouvernement, d’élus de l’Assemblée et de plusieurs chefs de services et représentants de l’administration, a effectué une visite sur les atolls d’Anaa et Hereheretue entre jeudi et samedi.

Pour la première étape à Anaa, la délégation a été accueillie par le maire, Calixte Yip, et son conseil municipal. La matinée a été rythmée à chaque étape par les chants de la chorale ainsi que les danses et orero.

Après le discours de bienvenue du maire et la réponse du président, la délégation s’est rendue dans la salle du conseil municipal où le maire a fait part des doléances de la commune. En fait, la principale préoccupation porte sur la réalisation d’une darse afin de faciliter l’accès par la mer et sécuriser le stationnement de la navette communale.

Les études ont déjà été menées pour la réalisation de l’ouvrage : 380 millions Fcfp sont inscrits au budget et le chantier pourra prochainement démarrer a assuré le ministre de l’Equipement, René Temeharo.

Les élus communaux ont également évoqué l’état de l’infirmerie qui doit être rénovée. Le président a indiqué que le Pays ne pouvait pas faire de travaux puisqu’il s’agit d’un bâtiment communal. Il a toutefois proposé que la commune transfère l’édifice au Pays afin de procéder aux travaux.

La question de la connexion à internet a également été posée dans le contexte de l’arrivée de Natitua. Le président a indiqué que le câble ne pourrait desservir que les îles les plus peuplées de l’archipel, mais que des capacités satellitaires seraient ainsi libérées augmentant d’autant les débits pour les autres îles.

Après la réunion, la délégation s’est dirigée vers le littoral pour procéder à l’inauguration de l’aire marine éducative Te Kura Moana no Tagihia. La ministre de l’Education, Christelle Lehartel, a remis le certificat attestant du label au directeur de l’école, Jean-Pierre Beaury. Les visites sur le terrain se sont clôturées par l’inauguration d’un sentier botanique, Tukura temaru kara, financé sur des fonds européens. Des panneaux présentent les espèces végétales, sachant qu’Anaa, avec 61 espèces natives, accueille la troisième plus riche flore de l’archipel.

Un quai pour Hereheretue

La délégation a ensuite embarqué sur le Tahiti Nui en direction de Hereheretue. Après une nuit de mer, le bateau est arrivé vendredi matin à destination. L’atoll ne disposant ni de passe, ni de quai, c’est sur la baleinière que la délégation s’est rendue à terre pour être accueillie par la mairesse délégué et son conseil. Dans son discours de bienvenue, la première magistrate a exprimé sa joie d’accueillir pour la première fois sur l’île un président et une délégation gouvernementale. Elle a également fait état des demandes de cette petite communauté isolée d’une cinquantaine de personnes.

La première des demandes porte sur la réalisation d’un débarcadère afin de faciliter la desserte de l’île. Le ministre de l’Equipement a présenté plusieurs options. La plus réaliste demande des études complémentaires mais est estimée à plus de 380 millions Fcfp. Le président a assuré que ce projet serait mené à terme, étant donné l’état d’isolement de la population.

La deuxième revendication porte sur les démarches administratives qui obligent la population à se rendre sur Tahiti, ce qui implique de partir plusieurs mois étant donné la desserte maritime. La mise en place d’un guichet unique avec un fonctionnaire pourrait être envisagée, couplée avec le développement d’Internet.

La mairesse a également souhaité la mise en place d’une centrale hybride pour l’électrification de l’île. Pour l’heure, chaque foyer dispose de son propre groupe et n’a pas accès à du carburant détaxé. Le président a indiqué que la commune devait d’abord faire des études pour la réalisation et ensuite présenter un dossier de financement à la Délégation au développement des communes, qui apporte une subvention de 80% du montant.

La délégation a ensuite procédé à l’inauguration de la nouvelle école primaire, sachant que l’île ne compte que 4 enfants scolarisés dans le primaire. Après une visite des installations communales et un déjeuner, la délégation a repris la mer pour arriver samedi après-midi à Tahiti