La ministre du Tourisme et du Travail en visite au Fonds paritaire de gestion

2018-06-22T17:35:34+00:00 22 juin 2018|

La ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, a rencontré, vendredi matin, les responsables du Fonds Paritaire de Gestion, et du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP). Le Fonds Paritaire de Gestion a pour principales missions de collecter et gérer les cotisations sociales, de conseiller et d’accompagner les entreprises, de mutualiser les ressources pour financer les actions de formation, et de faire de l’ingénierie de formation à la demande des secteurs d’activité.

Avec la participation du gouvernement de Polynésie française, le Fonds paritaire a organisé en octobre 2017, le congrès de la formation professionnelle en Polynésie française. Cette initiative avait pour objectif de présenter les obstacles que rencontrent les entreprises, les salariés et les demandeurs d’emploi dans la satisfaction de leurs besoins de formation et de trouver des solutions pour y remédier. Un premier diagnostic a été réalisé et a servi de support aux échanges avec les représentants des différents acteurs de la formation professionnelle en Polynésie française : entreprises, prestataires de formation, pouvoirs publics.

Différents axes de développements ont été présentés, peaufinés et validés, lors d’ateliers, avec notamment des axes de mutualisation des ressources financières ou techniques pour accompagner et professionnaliser les Polynésiens sans distinction (demandeurs d’emploi/salarié; public/privé, etc). Ces orientations ont également été présentées au ministère des Outre-mer et à différentes institutions métropolitaines en décembre dernier.

La rencontre avec la ministre du Tourisme a été l’occasion d’échanger sur les activités du Fonds paritaire de gestion et sur les différents projets de partenariat concrétisés jusqu’à présent, avec leur état d’avancement ou leur bilan. Il a notamment été question des besoins en formation professionnelle que vont générer les grands projets que sont Le Village Tahitien et la ferme aquacole de Hao, de la mutualisation des ressources pédagogiques disponibles sur le territoire et de l’entrée de la formation professionnelle dans l’ère du numérique avec le projet de création d’une plateforme qui permettra de déployer en faveur des îles des sessions de formation par visio-conférences.