Vice-Présidence

Le président Edouard Fritch a rencontré la ministre des Solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, lundi en fin d’après-midi, à Paris. Il était accompagné du Vice-président Teva Rohfritsch, du sénateur Nuihau Laurey, de la députée Nicole Sanquer, du directeur de la Caisse de prévoyance sociale (CPS) Yvonnick Raffin et de Luc Tapeta, conseiller technique du ministre des Solidarités, Jacques Raynal.

 

Le président Fritch a évoqué le concours de l’Etat à la protection sociale généralisée (PSG) mise en place depuis 1995 au titre de la solidarité nationale.

 

Le bilan de la convention en vigueur portant sur le concours financier de 1,4 milliard de Fcfp au régime de solidarité territoriale (RST) pour la période 2015 – 2017, montre que le Pays a mené les principales actions auxquelles il s’était engagé pour réformer son régime de protection sociale.

 

La ministre qui s’est rendu à deux reprises en Polynésie française, lorsqu’elle présidait l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) puis lorsqu’elle présidait l’Institut National du Cancer (INCa), connait parfaitement les défis auxquels la Polynésie est confrontée en matière de santé publique.

 

Elle s’est déclarée disposée à discuter d’une prolongation de la convention actuelle, le temps d’élaborer les termes d’un nouveau partenariat Etat-Pays permettant, dans le cadre de la solidarité nationale, d’accompagner le Pays dans la poursuite de la réforme de la PSG en tenant compte des orientations de la stratégie nationale pour la santé dans les Outre-mer, comme le prévoit l’accord de l’Elysée.

 

Elle a informé le président que de nouveaux axes pourraient être intégrés à la stratégie nationale de santé outre-mer : la prévention, la projection de l’accès aux soins et la télémédecine.

 

A plus court terme, Agnès Buzyn a confirmé la mise en place sur trois ans du concours financier de 700 millions Fcfp au plan cancer et la mise à disposition de trois internes en oncologie. Elle a annoncé également la signature prochaine de l’arrêté interministériel désignant l’université de Bordeaux comme université de rattachement pour les internes qui sont mis à disposition du Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) et de la direction de la santé dans le cadre d’une convention dont l’entrée en vigueur est prévue en novembre 2017.

 

Enfin, le président Fritch et la ministre Agnès Buzyn ont évoqué les conditions dans lesquelles la composition du Comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires (CIVEN) pourrait être complétée en vue de la reprise des indemnisations des victimes des essais nucléaires dans le cadre de la loi Morin.

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles