Vice-Présidence

La délégation de TNOF (Tahiti Nui Ocean Foods) conduite par Wang Cheng et le gouvernement de Polynésie française ont fait le point, mercredi, à la Présidence sur le projet de ferme aquacole à Hao. Tahiti Nui Ocean Foods a détaillé les différentes démarches entreprises jusqu’à présent et a annoncé le lancement de la phase terrassement et travaux à partir du mois de décembre prochain.

 

Le projet a débuté en novembre 2012. Le gouvernement d’Oscar Temaru a signé avec l'équipe précurseur de la société Tianrui, une lettre d’intention signifiant les premiers principes d’un projet aquacole.

 

En juin 2013, le ministre des Ressources marines du gouvernement de Gaston Flosse, Tearii Alpha a effectué un déplacement en Chine pour rencontrer monsieur Wang Cheng.

 

En février 2014, le gouvernement de Gaston Flosse a signé un accord avec la société Tian Rui International dirigée par Wang Cheng, désignant les grandes lignes techniques, fiscales, et en termes de capital, du projet. L’accord évoque une installation d’une base d’aquaculture sur un atoll de l’archipel des Tuamotu avec la possibilité de créer d’autres bases sur d’autres sites.

 

En octobre 2014, la société de droit polynésien Tahiti Nui Ocean Foods a été créée, avec un capital social d’1 milliard Fcfp.

 

Fin avril 2015, le dossier de demande de permis de terrassement a été déposé.

 

Fin septembre 2015, le dossier de demande de permis de construire de la « base vie » a été déposé.

 

En octobre 2015, le dossier de demande de permis de construire de la « base d’exploitation aquacole »  a été déposé.

 

En avril 2016, la consultation du public sur l’étude d’impact a été finalisée.

 

En juin 2016, soit 13 mois après son dépôt, le permis de terrassement a été délivré.

 

En juillet 2016, soit moins d’un an après son dépôt, le permis de construire de la base de vie a été délivré.

 

En septembre 2016, soit moins d’un an après son dépôt, le permis de construire de la base d’exploitation aquacole a été délivré.

 

Après la délivrance des trois permis nécessaires, il y a eu plusieurs mois de travail entre les équipes de monsieur Wang Cheng et celles du Pays sur les Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Aujourd’hui, la quasi-totalité des ICPE est clarifiée et les services instructeurs de l’administration de la Polynésie française ont obtenu la majeure partie des informations techniques répondant aux dispositions légales en vigueur.

 

Ainsi, le lancement de la phase travaux / terrassement sur l’atoll de Hao aura lieu en décembre 2017. 

 

Tahiti Nui Ocean Foods confirme le projet de ferme aquacole de Hao

 

Une délégation de Tahiti Nui Ocean Foods conduite par son président, Wang Cheng, vient de passer une quinzaine de jours à Tahiti et à Hao.

 

A l'issue de ce séjour, Tahiti Nui Ocean Foods a le plaisir d'affirmer que toutes les conditions sont désormais réunies pour un démarrage de la phase construction du projet dans les tous prochains mois avec un début des travaux sur Hao en décembre 2017. Tahiti Nui Ocean Foods dispose de l'ensemble des permis de construire et de l'ensemble du financement du projet. Nous confirmons donc que Tahiti Nui Ocean Foods mettra en œuvre le projet annoncé.

 

Le calendrier plus précis du chantier sera annoncé dans quelques semaines.

 

Une bonne coopération entre TNOF et le Pays

 

Le projet de ferme aquacole de Hao nécessite la mise en place de 18 installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) et une importante étude d'impact environnementale (EIE). Lors de ce séjour, TNOF a tenu plusieurs réunions de travail avec les bureaux d'étude polynésiens et les ministères et services de la Polynésie française (ministère en charge de l'Environnement, ministère en charge des Ressources marines, en charge de la biosécurité, ministère en charge des Grands investissements et Présidence de la Polynésie).

 

L’expérience et les compétences des bureaux d'études de Polynésie, dont PTPU, CAPSE et TCT, sont une garantie de sérieux, de professionnalisme et de réalisme pour le projet de ferme aquacole.

 

Ces rencontres tenues dans un esprit de totale transparence a permis de faire avancer les dossiers techniques requis par les lois et règlements de la Polynésie française.

 

Une ferme aquacole respectueuse des principes du développement durable

 

Tahiti Nui Ocean Foods réaffirme, comme il s'y  est engagé depuis le début, à respecter toutes les exigences juridiques, règlementaires, sanitaires et environnementales de la Polynésie française, sans dérogations. Le projet de ferme aquacole de Hao s'inscrit dans un cadre et une démarche de développement durable. Tahiti Nui Ocean Foods vise un élevage et une production aquacole de haute qualité utilisant uniquement des espèces et variétés provenant des lagons polynésiens. Tahiti Nui Ocean Foods sollicitera les labels internationaux ASC (Aquaculture Stewardship Council) and BAP (Best Aquaculture Practices).

 

De ce fait, l'intérêt de Tahiti Nui Ocean Foods est d'œuvrer et d'élever les poissons, du stade juvénile au stade adulte, dans un milieu marin de haute qualité, que ce soit en bassin à terre ou, en lien avec les aquaculteurs polynésiens, en cage dans les lagons. Tahiti Nui Ocean Foods opte résolument pour une production de qualité. Pour cela, Tahiti Nui Ocean Foods s'appuiera à la fois sur le savoir-faire et la grande expérience de Tian Rui International, et sur les capacités de recherche et de développement de l'Université de l'Océan de Shanghai. L'Université de l'Océan de Shanghai et Tian Rui ont un accord de partenariat pour l’accompagnement de Tahiti Nui Ocean Foods dans son développement.

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles