Vice-Présidence

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a consacré sa journée de samedi à visiter les deux prisons situées dans les archipels de Polynésie. Tout d'abord la plus petite des prisons françaises, située à Taiohae, sur l'île de Nuku Hiva, puis celle de Uturoa, à Raiatea. 

 

Une délégation du Pays composée du Vice-Président Teva Rohfritsch, des ministres Tea Frogier et Jacques Raynal, s'est jointe à ce déplacement organisé par les services de l’Etat. Avec cette visite sur le terrain, le ministre de la justice a ainsi pu mesurer les grandes distances qui séparent nos îles. 

 

 

A Taiohae, c'est le maire de l'île, Benoît Kautai, et son conseil municipal, qui ont accueilli le ministre de la Justice et la délégation qui l'accompagnait. Le maire de Ua Pou, Joseph Kaiha, et des membres de son conseil municipal, avaient également fait le déplacement à Nuku Hiva pour saluer le ministre de la Justice. Celui-ci a pu visiter la prison très particulière de Taiohae et échanger avec les membres du tribunal forain installé sur cette île. Le ministre de la justice s'est félicité du fait que "le responsable de la prison de Taiohae soit un fonctionnaire polynésien" et non un agent muté de métropole. 

 

 

A Raiatea, ce sont les trois maires de l'île et leurs conseils municipaux qui ont accueilli l'ensemble de la délégation. La visite du ministre de la Justice s'est focalisée sur la prison et le tribunal de Uturoa. La prison est d'une capacité de 18 places, mais elle accueille actuellement 11 détenus. Pour le ministre, "la prison, c'est un enfermement, certes. Mais, elle doit être une période surtout destinée à se reconstruire humainement".Les outils d'insertion et de probation servent ainsi les détenus à préparer leur remise en liberté. 

 

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Gouvernement Fritch 2014 - 2017

  • Gouvernement Fritch 1 & 2 (Septembre 2014 - Janvier 2017)
 

Liens utiles

 

  •  
  •