Présidence

Le conseil des ministres s’est réuni, mardi matin, en séance extraordinaire pour adopter le projet de loi du Pays portant réforme de la retraite.

 

Le texte va donc être transmis à l’Assemblée et inscrit à l’ordre du jour de la session extraordinaire qui s’ouvre ce jeudi, a indiqué le Président Edouard Fritch lors d’une conférence de presse sur le sujet, en présence de tous les membres du gouvernement.

 

Le Président a rappelé que le gouvernement a reçu les organisations patronales lundi et l’intersyndicale mardi. Il ne s’agissait pas de rouvrir le débat mais d’annoncer que le texte allait être transmis à l’Assemblée, a expliqué le Président.

 

« Nous avions annoncé que nous prendrions nos responsabilités. Nous les prenons. Aujourd’hui, si on veut sauver les retraites actuelles et futures, on ne peut plus attendre. Actuellement, le déficit annuel de la caisse de retraite du RGS se monte à plus de 3 milliards de francs par an. Ce déficit est assumé en puisant dans les réserves de la caisse de retraite. Tout le monde reconnaît qu’il faut réformer la PSG. Sinon, nous courons à la catastrophe », a déclaré Edouard Fritch.

 

« Nous nous sommes très longuement concertés avec les partenaires sociaux. Faut-il le rappeler, la réforme de la PSG faisait partie de l’un des gros dossiers que j’estimais prioritaire dès mon arrivée à la présidence en septembre 2014. Les discussions ont effectivement débuté en février 2015. Cela fait donc trois ans de construction et de concertation sur la PSG avec les partenaires sociaux. Nous avons tenu à associer l’ensemble des 5 syndicats représentatifs et le patronat à cette construction. Nous avons toujours travaillé avec un esprit d’écoute, d’ouverture et de transparence », a également souligné le président. 

 

L'intégralité de l'allocution du Président

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf