Présidence

Le Président Edouard Fritch, le Secrétaire général du Haut-commissariat, Marc Tschiggfrey, plusieurs membres du gouvernement, dont la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et la présidente du conseil d'administration de Tahiti Tourisme, Mailee Faugerat, étaient présents vendredi matin, au parc expo de Mamao, pour l’ouverture de la 20ème édition du Salon du Tourisme.

 

La nouvelle édition de cet évènement phare mobilise 262 exposants, ce qui représente une participation supérieure à l’édition de septembre, et même 20% de plus que le salon du début d'année 2017. La diversité qu’offre le secteur du tourisme est ainsi mise en pleine lumière. Dans son discours le Président a souligné que le Salon du Tourisme est une vitrine pour toutes les îles, mêmes les plus éloignées, leurs permettant ainsi de faire découvrir leur patrimoine, leurs traditions ainsi que la culture polynésienne. Il a notamment remercié la compagnie aérienne Air Tahiti qui contribue grandement au tourisme local, favorisant ainsi le développement d’activités touristiques, en faisant découvrir aux Polynésiens leurs îles.

 

A cette occasion le Président Edouard Fritch a dressé un bilan de l’action gouvernementale dans le secteur touristique, qui s’oriente depuis trois ans dans une dynamique collective et positive dans laquelle les professionnels, le Pays et les communes s’investissent afin de développer l’activité touristique. « Ce sont 3 années de croissance ininterrompue. En progressant chaque année, nous sommes parvenus à gagner pratiquement 20 000 touristes supplémentaires par an », a ainsi souligné le Président. Il a aussi précisé qu’en 3 ans la Polynésie a gagné 10 points de fréquentation et regagné un millier d’emplois dans le secteur touristique, lequel comptabilise ainsi près de 11 000 salariés, soit 17% des emplois salariés, avec une progression de + 5% par rapport à 2016, avec 254 000 visiteurs attendus pour 2017 selon l’ISPF (Institut de la statistique de la Polynésie française).

 

Il a, en outre, mis en exergue les réformes majeures auxquelles le gouvernement s’est attelé, en matières de règlementations, dont certaines, de plus de 30 ans, sont inadaptées à la réalité actuelle. Une licence multi-activité en matière de transport touristique, en accord avec les besoins des îles éloignées, et le cadre des modalités de classement pour l’hébergement touristique font notamment parties des récentes mesures proposées à l’Assemblée. « Ce chantier règlementaire va se poursuivre tout au long de l’année, pour le tourisme nautique, pour le tourisme vert, pour les agences de voyages et les bureaux de séjours. Nous devons continuer à faire évoluer le cadre, simplifier les procédures chaque fois que possible, moderniser et raccourcir les délais entre un projet et son aboutissement », a insisté Edouard Fritch.

 

Il a rappelé le soutien particulier du Pays en faveur des pensions de famille, en précisant que le budget alloué à la rénovation ou l’extension de la petite hôtellerie familiale a augmenté ces 3 dernières années et qu’il doublera en 2018. Un volet inédit de formations et d'accompagnements spécifiques des gestionnaires de pensions et des prestataires d'activités a également été mis en œuvre. Dans le secteur de l’hôtellerie, une augmentation de 9% de l'offre est prévue pour cette fin d’année qui recensera, par ailleurs, pour le secteur de la croisière, un nombre record de têtes de ligne et plus de 1 050 escales sur l’ensemble du Pays.

 

Pour conclure, le Président a annoncé la signature de la convention de financement du 11ème Fonds européen de développement (FED), à Bruxelles, le 23 février prochain, ce qui permettra d’apporter son soutien à la politique sectorielle du tourisme polynésien, à hauteur de 3,6 milliards Fcfp.

 

Discours du Président Fritch lors de l'ouverture du 20ème Salon du Tourisme

 

 

 

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf