Présidence

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, s’est envolée pour Paris, vendredi matin, après une visite officielle de cinq jours, en Polynésie française. Des membres du gouvernement étaient présents à son départ, à l’aéroport de Tahiti-Faaa.

 

Après s’être entretenue avec les représentants des institutions polynésiennes, la ministre des Outre-mer a tout d’abord effectué une série de visites à Tahiti durant laquelle elle a pu visiter le centre d’accueil pour femmes « Pu O Te Hau », et rencontrer les associations œuvrant pour la condition féminine en Polynésie française.

 

Annick Girardin, accompagnée du président et de membres du gouvernement, s’est ensuite rendue lundi et mardi aux îles Marquises. À Hiva Oa, elle a assisté à une présentation de la 1ère compagnie du Régiment du service militaire adapté de Polynésie française (RSMA-PF) et du plan communal de gestion des déchets  sur le site du point central d’apport volontaire de Nuku Hiva. Poursuivant ses visites dans les archipels éloignés, la ministre s’est également rendue, jeudi, sur l’atoll d’Arutua, aux Tuamotu, ou elle a visité la mairie-abri de survie et a pu s’entretenir avec les élus sur des problématiques liées aux risques naturels, à l’eau potable et au développement de la pêche et de la perliculture.

 

Ce voyage officiel en Polynésie a aussi été l’occasion pour la ministre des Outre-mer de réunir le Comité d’orientation élargi des Assises des Outre-Mer, afin de faire le bilan des travaux des tables rondes. Elle a également inauguré les travaux d’aménagement de la Pointe Vénus et a procédé à l’installation du Comité de projet « institut d’archives et de documentation sur le fait nucléaire en Polynésie française ».

 

La veille de son départ, la ministre des Outre-mer a été reçue à la Présidence. Lors de cette réception en son honneur, Edouard Fritch, a tenu à la remercier pour sa venue en Polynésie, ce qui témoigne de la volonté commune de l’Etat et du Pays pour remettre la Polynésie française sur les rails de la prospérité, de l’emploi et de la solidarité. Le Président a par ailleurs souligné l’implication de la ministre sur le sujet du Livre Bleu des Outre-mer.

 

Edouard Fritch a en outre souhaité mettre en exergue l’importance de la défiscalisation pour le Pays, celle-ci représentant un soutien essentiel au développement économique. Enfin, le Président a remercié la ministre pour la mise en place du Comité de projet « institut d’archives et de documentation sur le fait nucléaire en Polynésie française » qui réunit, désormais, les associations afin d’échanger librement et sereinement sur ce sujet.

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf