Présidence

Le Président Edouard Fritch, entouré de son gouvernement, a présenté, mardi, ses vœux à la presse pour cette nouvelle année.

 

Dans son discours, le Président a évoqué les moments importants à venir pour 2018. Il a tout d’abord rappelé que la population polynésienne sera amenée à élire les élus de l’Assemblée de la Polynésie française, et par voir de conséquence le gouvernement.

 

Edouard Fritch a également mis en exergue la venue de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, à la fin du mois de janvier. En effet, la ministre viendra clôturer la consultation ouverte des Assises de l’Outre-mer qui a été menée dans les cinq archipels, et qui permettra d’établir une feuille d’orientation du territoire, en prenant en compte ses spécificités, auprès du gouvernement central.

 

Le Président a indiqué qu'il souhaitait sensibiliser la ministre des Outre-mer sur les thèmes du tourisme et de la zone économique maritime polynésienne, qui représentent les principaux moteurs économiques du Pays. Il a aussi évoqué les relations avec l’Etat quant aux projets et problématiques de la Polynésie française.

 

Le Président a également insisté sur l’importance du retour à la stabilité politique favorisant ainsi la conduite de projets d’investissements et donc la relance économique. Il a notamment indiqué que le lancement du début des travaux de la ferme aquacole de Tahiti Nui Ocean Foods, à Hao, était confirmé pour le mois prochain. En outre, les investisseurs qui seront retenus pour le village Tahitien seront connus avant la fin du mois de mars prochain, et ce dans le respect des procédures de marchés publics.

 

Edouard Fritch a, par ailleurs, rappelé qu’en 2017, le gouvernement a fait modifier le code du travail, afin d’accorder une protection plus grande aux journalistes, avec l’introduction des clauses de cession et de conscience. Il a aussi appelé à la vigilance des médias concernant la propagation de fausses nouvelles sur les réseaux sociaux (« fake news »), mettant notamment en cause et de manière injustifiée le gouvernement, sans que ce dernier puisse donner sa version des faits.

 

Enfin, le Président a souhaité faire part aux médias du sens de son action publique. Celle-ci s’articule autour du développement de l’intérêt général et du bien commun du Pays. « Je suis aussi le Président de tous les Polynésiens de tous les archipels. Je veux incarner cette exigence. Je ne veux pas être le président d’un clan », a conclu Edouard Fritch. En effet, ce dernier a insisté sur sa volonté de répondre aux invitations des maires et ce indépendamment de leur étiquette politique. En ce sens, il se rendra notamment cette semaine à Arutua, et la semaine prochaine à Uturoa ainsi qu’à Taputapuatea.

 

Allocution du Président Edouard Fritch à l'occasion des voeux à la presse

 

 

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf