Présidence

Le président Edouard Fritch, et plusieurs membres de son gouvernement, dont le ministre de l’Equipement, Luc Faatau, ont rencontré, vendredi matin, la direction du Port Autonome de Papeete, à Motu Uta, afin d’évoquer les grands projets d’aménagement de cet établissement public.

 

Après avoir présenté ses vœux de début d’année aux employés du Port Autonome, le Président a rappelé l’importance de cet établissement pour l’économie de la Polynésie française. Lors de la réunion qui a suivi, trois grands projets notamment ont été présentés au gouvernement.

 

 

L’esplanade Jacques Chirac

 

L’espace situé à l’arrière du rond-point Jacques Chirac, entre les Jardins de Paofai et la marina de Papeete, sera complètement ré-agencé, pour un montant de 900 millions Fcfp.


Cette esplanade, sera un véritable lieu de vie, intégrant des restaurants, des chemins de promenades arborés, des espaces verts et des zones de loisirs. Un restaurant avec des toitures dans le style traditionnel sera implanté dans la partie Sud. Un bistrot prendra place dans la partie Nord. Les futurs bureaux du port, proches des yachts de plaisance, auront un style moderne.

 

Le Port autonome prévoit le début des travaux au mois d’avril 2018, lesquels devraient durer jusqu’en septembre 2019.

 

 

Le terminal de croisières international

 

La construction d’un terminal de croisières international moderne répond aux besoins des croisiéristes dont le nombre a augmenté significativement ces dernières années.

 

Ce terminal sera intégré au sein même de la ville de Papeete, en parvenant à un équilibre entre un espace public et les impératifs d’un terminal de croisière moderne pouvant traiter des paquebots tête de ligne de 2000 passagers. La convivialité de la place Vaiete sera préservée et les roulottes resteront à leur place.

 

Une passerelle piétonne dimensionnée comme une promenade, avec six mètres de largeur, verra le jour en hauteur afin que les passagers puissent accéder directement au marché du centre-ville et ainsi, simplifier la circulation des piétons comme des automobilistes.

 

Le coût des travaux de ce terminal s’élève à 1,1 milliard Fcfp. Les travaux débuteront en juillet 2018, avec une ouverture au public prévue pour juin 2020.

 

 

Troisième voie pour la circulation des poids lourds à Motu Uta

 

Avec un pont actuel limité à 35 tonnes en circulation normale et avec des conteneurs de plus en plus lourds, l’aménagement d’une voie pour les convois de plus de 35 tonnes est nécessaire pour les besoins des transporteurs.

 

Un nouveau pont routier à une voie, avec une capacité de 60 tonnes, sera réalisé à côté du pont existant. L’ouvrage, constitué de quatre travées indépendantes de 24 mètres de portée chacune, sera d’une structure identique à celle existante déjà.

 

Deux bretelles (voies d’insertion) seront créées de part et d’autre du nouveau pont et rendront nécessaires la réalisation de terrassements et d’un ouvrage de soutènement.

 

Le montant des travaux de cette troisième voie s’éleve à 600 millions Fcfp. Ces travaux doivent débuteront dès ce mois de janvier, avec la mise en service de la voie poids lourds prévue pour octobre 2018.

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf