Présidence

Le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le Haut-commissaire, René Bidal, ont présidé, jeudi après-midi, le 3ème comité de pilotage (COPIL) du SAGE (Schéma d’aménagement général) de l’année 2017.

 

En présence de l’ensemble des membres du COPIL, dont notamment le ministre en charge de l’Aménagement et donc de l’élaboration du SAGE, Jean-Christophe Bouissou, des ministres du Développement des ressources primaires et de l’Equipement, Tearii Alpha, et Luc Faatau, des maires de Tahaa, de Taiarapu Est et de Makemo, du Président du CESC, Winiki Sage, de représentants à l’Assemblée de la Polynésie et de membres des associations de la petite hôtellerie, les experts du groupement IAU-EGIS-PTPU, sous la conduite du service de l’urbanisme, ont pu présenter les 3 scenarii d’aménagement du fenua.

 

Ces scenarii sont issus de la large concertation établie en septembre dernier (auprès de 600 participants) et des réunions avec les groupes de travail du mois de décembre (groupes constitués de 147 membres, maires, représentants à l’Assemblée, directeurs et chefs de service, membres des cabinets ministériels, délégataires des services publics, établissements publics; CESC, CCISM, Université de Polynésie, étudiants, ordre des architectes et divers représentants de la société civile.

 

Le Président Edouard Fritch a rappelé sa volonté de voir un schéma d’aménagement qui rétablisse un équilibre dans le développement des archipels, en s’appuyant sur les spécificités et forces de chacun d’entre eux. Le COPIL a pris acte des 3 scenarii ainsi que de celui qui s’est dégagé lors des ateliers de travail des groupes. Ceux-ci seront à nouveau discutés dans les prochains mois lors des concertations avec la population qui auront lieu dans chaque archipel et des plans de développement et de développement durable établis de façon partagée et concrète seront également mis en œuvre.

 

Le COPIL a aussi également acté que les prochaines phases de l’élaboration du SAGE auront lieu à l’issue des élections à l’Assemblée de la Polynésie française des mois d’avril et mai prochains. Comme l’a indiqué le Président, il convient que les débats sur la Polynésie de demain puissent se faire de façon apaisée et constructive, en dehors des contraintes du calendrier électoral, pour fixer le cap de la construction de la Polynésie à l’horizon 2035.                               

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf