Présidence

Le Président de la Polynésie française, Édouard Fritch, et le Haut-commissaire de la République, René Bidal, ont réuni successivement quatre instances afin d’examiner les projets structurants cofinancés par l’État pour l’exercice 2018 :

 

·      le comité de pilotage du contrat de projets 2015-2020 relatifs aux investissements entrant dans le champ de compétence de la Polynésie française ;

·      le comité de pilotage du troisième instrument financier, portant sur les investissements prioritaires en infrastructures routières, maritimes, aéroportuaires et de défense contre les eaux ;

·      le comité de pilotage de la convention relative au développement de la filière de prise en charge du patient atteint du cancer (convention dite « oncologie »; engagement du Président de la République formalisé dans l’accord de l’Élysée) ;

·      le comité de suivi de l’appui de l’État aux constructions scolaires publiques du second degré (convention « Éducation).

 

Au total, ces programmations s’élèvent à 16,7 milliards de Fcfp dont près de 10 milliards de Fcfp financés par l’État.

 

Au-delà des résultats attendus sur les politiques publiques, ces volumes financiers représentent autant de marchés publics potentiels à destination des entreprises locales. Les sommes ainsi injectées dans l’économie polynésienne viendront, dans les prochains mois, soutenir la croissance et générer plusieurs centaines d’emplois.

 

Le Haut-Commissaire et le Président de la Polynésie française ont tenu à souligner conjointement la grande implication des services dans la réalisation effective des opérations programmées depuis 2015 sur le Contrat de projets.

 

A titre d’illustration, la construction des 55 logements sociaux de Vaitupa 2, à Paea, débutée au second semestre 2015, est en voie d’achèvement et d’autres réalisations seront livrées au début de l’année 2018. 

 

Synthèse

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf