Ministère des Solidarités

Le Dr Jacques Raynal, ministre des Solidarités et de la santé et président du Conseil d’administration du CHPF (Centre hospitalier de Polynésie française), le directeur du CHPF, René Caillet, et le directeur de l’agence AFD de Papeete, Thierry Paulais, ont signé, lundi matin, au ministère de la Santé, une convention de financement de 590 millions Fcfp. Ce prêt, bonifié par l’Etat, va permettre de financer les équipements de l’hôpital.

 

Confronté à un vieillissement de ses équipements, le CHPF remplace en effet progressivement son matériel. En 2018, il pourra poursuivre grâce à cet emprunt le renouvellement : des équipements biomédicaux (petits et gros équipements), du matériel informatique et des logiciels médicaux (Dossier Patient Informatisé), ainsi que des ambulances.

 

Pour financer ses investissements, le CHPF a choisi de faire appel à l’Agence Française de Développement, dont l’une des missions dans les Outre-mer est d’appuyer l’amélioration de l’offre sanitaire hospitalière.

 

L’AFD octroie au CHPF un prêt de 590 millions Fcfp. Ce concours financier, bonifié par l’Etat, lui permet de bénéficier d’un taux proche de zéro pour une durée de 13 ans. Les investissements du CHPF permettront le maintien de la qualité de l’offre publique de santé à Tahiti, et plus largement en Polynésie française du fait de sa vocation d’hôpital de dernier recours pour tout le territoire.

 

Les commandes passées par l’établissement ainsi que la maintenance, stimuleront l’activité économique du Pays. En outre, l’amélioration de l’hôtellerie (mobilier de chambre, notamment) permettra de recevoir les patients dans les meilleures conditions. Le CHPF a élaboré, depuis 2015, un plan triennal d’investissement pour remplacer progressivement son matériel.

 

 

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf