Ministère du Tourisme

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau a fait le point, jeudi matin, à la Présidence, sur sa participation au Seatrade Cruise Global 2017, qui s’est déroulé dernièrement à Fort Lauderdale, en Floride.

 

Elle était entourée du directeur général du port autonome de Papeete, Georges Puchon, du président directeur général d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, du président de Tahiti Cruise Club, Bud Gilroy, de la directrice marketing et communication du GIE Tahiti Tourisme, Vaihere Lissant, de la directrice d’exploitation et développement aéronautique d’Aéroport de Tahiti, Tea Teamotuaitau, et du coordinateur du Tahiti Cruise Club, Stéphane Renard.

 

Lors de son intervention, la ministre du Tourisme a tout d’abord mis en exergue les chiffres de l’Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), concernant notamment l’importance des recettes touristiques, de l’ordre de 50 milliards Fcfp en 2015, dont plus de 12 milliards Fcfp liés aux retombées de l’activité de croisière. Après 5 années de forte progression de 2012 à 2016, avec un doublement du nombre d’escales et du flux passagers, l’activité croisière en Polynésie va toutefois connaître un palier en 2016 et 2017.

 

« Aujourd’hui nous sommes dans la course même si les fréquentations ne sont pas les mêmes que les Caraïbes ou la Méditerranée, en sachant que l’Asie devient aussi un eldorado de la croisière. Nous avons tout intérêt à aller regarder également ce qui se passe du côté de l’Asie », a indiqué Nicole Bouteau.

 

Stratégie « Twenty twenty »

 

C’est la 9ème participation de la Polynésie à ce salon, réunissant annuellement, les professionnels du marché de la croisière, et durant lequel les orientations générales du secteur ainsi que les destinations sont présentées, la démarche visant à gagner en crédibilité et en parts de marché.

 

« Il y a vraiment un engouement pour la destination Tahiti et ses îles pour diverses raisons. Tout d’abord parce qu’il y a eu un travail de structuration ces dernières années, non seulement par le Pays, mais également par les acteurs publics et privés, au sein du Tahiti Cruise Club, qui est une association qui a créé énormément de synergie, et ce qui a fait avancer les questions de réglementation, les questions de fiscalité, et d’amélioration des escales », a souligné la ministre.

 

La délégation menée par Nicole Bouteau a notamment eu l’occasion d’échanger avec des plusieurs compagnies de croisière, telles que Crystal Cruises, Silversea, et le Ponant, sur la possibilité de positionner des navires en Polynésie.

 

Lors du salon, la communication de la délégation polynésienne a notamment porté sur l’échéance 2020 – « Twenty Twenty » avec, en parallèle, la livraison prévue d’un véritable terminal de croisières à Papeete, la modernisation de l’aéroport de Tahiti-Faaa et l’arrivée des quatre appareils Dreamliner d’Air Tahiti Nui, cette combinaison devant permettre de positionner Tahiti comme l’un des principaux ports d’embarquement du Pacifique Sud.

 

 

Dossier de Presse - Seatrade Cruise Global 2017

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf