Ministère du Logement

Conformément à son agenda, le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, a rejoint Strasbourg où se tient le 78eme congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat (USH).Cette confédération nationale d’organismes de logement social regroupe 750 organismes HLM et représente 4,5 millions de logements sociaux. Doté d’une importante expertise dans le champ de l’habitat et du renouvellement urbain, la qualité de l’ingénierie et de l’expertise urbaine des équipes de l’USH est particulièrement reconnue.

 

L’Etat apportera son appui et l’ingénierie de ses opérateurs aux actions de lutte contre l’habitat indigne et de rénovation urbaine de la Polynésie française

 

Le congrès de l’USH a été l’occasion pour le ministrede rencontrer, en marge du congrès, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin Cet entretien, très cordial, a été l’occasion pour le ministre d’évoquer le contexte de l’habitat en Polynésie française et les mesures de relance de la construction et des opérations de résorption de l’habitat insalubre. Rappelant les conclusions du 1er Forum polynésien de la rénovation urbaine présentées le 22 septembre dernier à la délégation polynésienne à Paris,  Jean-Christophe Bouissou a souligné l’importance de l’appui des opérateurs de l’Etat, notamment de l’Agence nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), pour une meilleure conduite du programme de rénovation urbaine en Polynésie française « et bénéficier ainsi des retours d’expériences capitalisée par l’agence pour une bonne mise en œuvre du programme de rénovation urbaine de l’agglomération de Papeete ».

 

La ministre des Outre-mer, a  rappelé l’impérieuse nécessité « de renforcer l’action de l’Etat en matière de lutte contre l’habitat indigne, avec en particulier la mobilisation de l’Agence nationale de l'habitat (ANAH) dans tous les outre-mer et notamment en Polynésie française ». La ministre a indiqué que « relever ce défi est nécessaire et urgent suite aux conséquences dramatiques du Cyclone Irma qui a dévasté de nombreuses zones d’habitat précaires aux Antilles et notamment à Saint-Martin ». Ce sujet devait faire l’objet « d’une rencontre interministérielle imminente d’arbitrage », a indiqué la ministre.

 

S’agissant de l’appui de l’ANRU au programme de rénovation urbaine, Annick Girardin, sensible à l’approche globale de rénovation des quartiers, a marqué l’intérêt de mobiliser l’ingénierie, l’appui et le suivi des Projet de rénovation urbaine (PRU) de Polynésie française par l’ANRU pour « faire mieux à partir de l’expérience accumulée au plan national ». Ceci devrait pouvoir être une contribution de l’ANRU, préalablement convenue au sein de son conseil d’administration, faisant des PRU de Polynésie française des PRU à part entière et donc éligibles aux différents programmes d’appui et d’aides financières dédiés à la conduite des projets de rénovation urbaine. 

 

Au nom du gouvernement du président Edouard Fritch, le ministre a exprimé ses plus vifs remerciements et a rappelé que la Polynésie française a conçu un Fare anticyclonique et résistant à des vents de 250 km/h en habitat individuel. Ce produit logement en kits pourrait être une des réponses durables à la reconstruction de Saint Martin.

 

Rencontre avec le président de l’Union Sociale pour l’Habitat

 

Le ministre a, par la suite, rencontré le président de l’USH, Jean-Louis Dumont, accompagné du directeur de la Délégation à l'habitat et à la ville (DHV), Mahieddine Hedli, et du directeur de l’Office polynésien pour l’habitat (OPH), Moana Blanchard. Etaient également présents lors de cette rencontre, le délégué général, Frédéric Paul, et la secrétaire générale, Marianne Louis.

 

Cette rencontre avait pour objectif principal de prendre contact avec les dirigeants nationaux du secteur du logement social. Jean-Christophe Bouissou a expliqué la situation du secteur de l‘habitat du Pays et la volonté du gouvernement, à travers la mise en place de la DHV notamment, d’impulser une politique publique ambitieuse au service de l’accès au logement pour tous.

 

Tour à tour, les questions d’actualité du secteur du logement en Polynésie française ont été débattues, ainsi que les mesures du « Plan 3000 logements », les projets de requalification de zone d’habitat insalubres et le modèle économique du logement social et son financement

 

Au terme de cette rencontre, les dirigeants de l’USH ont tenu à exprimer tout « le soutien de l’Union aux initiatives et aux mesure fortes » présentées par le ministre. Il a été également convenu de formaliser cet appui dans une convention d’appui technique entre le ministère du logement (DHV) et l’USH.

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles