Ministère de l'Equipement

Le ministre des Transports intérieurs, Luc Faatau, accompagné du ministre des Solidarités et de la santé, Jacques Raynal, s’est exprimé lors d’une conférence de presse organisée, ce mardi, à la Présidence, afin de faire le point sur la situation de la desserte maritime aux îles Australes après l’immobilisation du navire Tuhaa Pae IV, depuis le 29 août dernier.

 

Dès l’immobilisation du navire par la société SNA Tuhaa Pae, pour une durée minimale estimée, selon l’armateur, à deux mois, le ministère des Transports intérieurs a pris les mesures nécessaires afin d’assurer la desserte des îles Australes. La desserte maritime étant dévolue à la SNA Tuhaa Pae via une licence d’armateur, celle-ci demeure sous la responsabilité de ce dernier.

 

Les navires Tahiti Nui, parti le 12 septembre et Mareva Nui, parti le 30 septembre, ont été affrétés afin de desservir Rimatara, Rurutu, Tubuai et Raivavae en hydrocarbures (384 tonnes), produits alimentaires (275 tonnes), ainsi qu’en matériaux de construction et autre produits (695 tonnes).

 

Le ministère s’est assuré auprès de l’armateur, que les produits nécessaires aux besoins de la population (hydrocarbures, gaz, produits alimentaires et pharmaceutiques) et au fonctionnement des services (centrales électriques, stations, services de l’équipement, structures de santé et transport aérien) soient chargées en priorité et au maximum de la capacité de chargement des navires, selon les normes de sécurité.

 

Cet approvisionnement doit permettre de répondre aux besoins de la population dans l’attente de la prochaine desserte qui reste fixée par l’autorisation d’exploitation et relève de la responsabilité de l’armateur. Le Pays a rappelé à l’armateur ses obligations et la nécessité de prendre des dispositions urgentes afin d’assurer le transport régulier ainsi que le transport scolaire des élèves entre Tubuai et Rapa pour les prochaines vacances scolaires de novembre.

 

Le chargement du navire Mareva Nui s’est fait au maximum de sa capacité en fret (900 tonnes). En ce qui concerne le transport des passagers proposé au départ de Papeete, un un seul passager s’est présenté à bord alors qu’il y avait 12 places disponibles.

 

 

Le ministre des Solidarités et de la santé, s’est également exprimé sur la situation sanitaire des îles Australes et les mesures prises suite à l’annonce de l’arrêt de fonctionnement du navire Tuhaa Pae.

 

Le ministre a tenu à rappeler que les structures sanitaires en place ont anticipé les commandes de médicament et de matériel lors du voyage précédent. Par mesure de sécurité, et bien qu’aucune rupture de médicament a été signalée, une commande a été passée et devrait être acheminée par le navire Mareva Nui entre Rimatara, Rurutu, Tubuai, Raivavae et Rapa, avant le 7 octobre.

 

Le ministère a donné comme consigne aux structures sanitaires de faire livrer leurs commandes exceptionnelles par avion, en cas de besoin. La rupture de stock constatée par la pharmacie libérale est donc due à un stock très faible et un manque d’anticipation. Pour l’alimentation en électricité des structures sanitaires, ces dernières ont accès à un stock, mais une commande de gasoil (1100 litres) et d’essence (400 litres) a aussi été faite pour une livraison par le prochain navire.

 

La commune de Tubuai a informé le ministère de la Santé que l’eau n’est plus potable depuis le week-end dernier. Des bidons de chlore sont en cours d’acheminement via le navire Mareva Nui et le système de chloration sera rétabli dès mercredi afin que l'eau soit potable à partir de cette date. Dans l’attente et afin de répondre à l’urgence, une note d’information, destinée au grand public, a été diffusée et affichée afin de donner les conseils et les techniques pour rendre l'eau consommable.

 

Quant aux évacuations sanitaires héliportées, Rapa et Raivavae disposent actuellement 24 futs de kérosène et une commande complémentaire est à ce jour en cours. Le ministère de la Santé a également demandé à la société maritime du Tuhaa Pae de fournir des matelas au Mareva Nui pour les patients évasanés à bord du navire. La nouvelle sage-femme, Alexandra Lee Chip Sao, a pris ses fonctions au centre médical de Tubuai et les recherches pour un recrutement de médecins et d’un 3eme infirmier est toujours en cours pour l’île de Rurutu.

 

Le Pays a conscience des difficultés rencontrées par la population des Australes et veille à ce que les mesures appropries et correctives soient prises.

 

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles