DISCOURS

SIGNATURE du Contrat ASN / OPT

Câble sous-marin NATITUA

 

*****

Jeudi 20 juillet 2017 à 10h

Présidence de la Polynésie française

Salon d’honneur

 

Monsieur le Haut-commissaire,

Madame la Députée,

Monsieur le vice-président, madame et monsieur les ministres,

Messieurs les représentants de l’Assemblée,

Madame et messieurs les maires des Tuamotu et des Marquises,

Messieurs les Tavana hau et leurs représentants

Monsieur le représentant de la société Alcatel Submarine Networks,

Monsieur le Président-directeur général de l’OPT,

Mes chers amis,

 

 

C’est avec fierté et enthousiasme que nous sommes réunis aujourd’hui pour la séance de signature du contrat engageant l’Office des postes et télécommunications et la société Alcatel Submarine Networks, relatif à la fourniture, l’installation et la mise en service du câble sous-marin domestique NATITUA.

 

Il y a tout juste un mois, à l’issue de la procédure d’appel d’offres international, nous annoncions le choix d’Alcatel Submarine Networks, autorisé par le conseil d’administration de l’OPT.

 

Je salue à nouveau le représentant d’ASN, Mr Paul GABLA, directeur commercial et marketing, qui signera le contrat avec Mr Jean-François MARTIN, P-DG de l’OPT, ce qui marquera une nouvelle étape historique pour les télécommunications dans notre pays. 

 

En effet, le chantier NATITUA géré par l’OPT, va doter la Polynésie française de nouveaux équipements structurants à la pointe du progrès, en termes de télécommunications.

 

Dès la mise en service du câble NATITUA, prévu fin 2018, les habitants des îles reliées qui attendent ça depuis longtemps, pourront bénéficier des offres commerciales à haut débit et très haut débit, identiques à celles des habitants des îles de la Société connectées à HONOTUA.

 

Parallèlement à l’arrivée du câble NATITUA, les équipes de l’OPT procèderont à une mise à niveau des réseaux de télécommunications des îles touchées. Pour certaines d’entre elles, la fibre optique FTTh, Fiber to the home, sera une réalité.

 

De plus, tous les opérateurs de télécommunications seront en mesure de proposer des offres commerciales dans ces archipels éloignés. Elles y seront encouragées, pour que la concurrence apporte des produits et services toujours plus avantageux au profit des consommateurs.

 

Le gouvernement ne manquera pas de rencontrer à nouveau les élus et les populations des îles concernées par le câble NATITUA, afin que chacun puisse s’exprimer encore, notamment durant les phases d’atterrage du système du câble sous-marin.

 

Je souhaite que la Polynésie française entre pleinement dans l’ère numérique et devienne un pays d’îles connectées, des smart islands à la pointe de l’innovation dans les prochaines années.

 

NATITUA représente une avancée importante vers cet objectif. 

 

Ainsi, tous les habitants de la Polynésie française, où qu’ils se trouvent, pourront adhérer pleinement à la révolution numérique qui ne cesse de faire tourner le monde chaque jour plus vite.

 

Mais encore faut-il leur en donner les moyens.

 

NATITUA le fera, aux Tuamotu et aux Marquises, en ouvrant des perspectives de développement dans les secteurs du e-learning, du tourisme, du e-santé, autant de dossiers soutenus par mon gouvernement.

 

La réduction de la fracture numérique entre les habitants des archipels éloignés et ceux de Tahiti, sera bien une réalité à l’horizon des 18 prochains mois.

 

Alors que le Président de la République Mr Emmanuel MACRON a justement exprimé cette semaine son objectif d’une France connectée au très haut débit dès 2020 en alliant des technologies multiples si besoin, la Polynésie sera aux avant-postes de cette volonté élyséenne.

 

Il y aura un avant et un après NATITUA pour tous ceux qui en auront l’usage, et qui verront leur vie s’améliorer par une connectivité internet de très haut débit.

 

Je remercie à nouveau et chaleureusement l’ensemble des acteurs de ce vaste chantier NATITUA, et je vais maintenant passer la parole au P-DG de l’OPT, pour une présentation plus détaillée du sujet.

 

 

 

                                                               Edouard FRITCH

 

 

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles