DISCOURS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA POLYNESIE FRANCAISE

 

OUVERTURE DU 1ER FORUM ECONOMIQUE

DE LA POLYNESIE FRANCAISE

11 et 12 octobre 2016

 

 

Monsieur le Secrétaire Général du Haut-commissariat de la République en Polynésie française,

Monsieur le Président de l’Assemblée de la Polynésie française,

Monsieur le Vice-président de la Polynésie française,

Monsieur le Président du Conseil économique et social de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les parlementaires de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les représentants de l’Assemblée de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les Maires de Polynésie française,

Monsieur le Président Directeur Général de l’IFREMER,

Monsieur le Directeur Outre-mer de l’Agence française de Développement,

Mesdames et Messieurs les représentants des organisations patronales de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprise de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs, Cher amis,

 

Ia orana et bienvenu à tous,

 

Nous sommes réunis ce matin à l’occasion de l’ouverture du 1er forum économique de la Polynésie française dont le thème principal est la refondation de l’économie polynésienne.

 

Je suis particulièrement heureux d’ouvrir ces 2 journées au cours desquelles les acteurs économiques publics et privés, les étudiants et futurs acteurs de notre fenua, mais également tous citoyens qui ont fait le choix de participer à cet évènement, vont réfléchir et échanger sur les perspectives d’avenir de notre économie insulaire, que nous souhaitons plus dynamique, résolument moderne, et proche du développement endogène de la Polynésie, dans le but de mettre en valeur ses attraits multiples et indéniables.

 

Je saisis cette occasion pour remercier le Ministre de la relance économique, Monsieur Teva ROHFRITSCH et toute son équipe, les partenaires, les sponsors de l’évènement et l’ensemble des intervenants pour leur contribution à l’organisation de ce forum. Celui-ci s’inscrit dans le souhait du Gouvernement de mobiliser toutes les intentions et initiatives, ou encore les énergies et les synergies, de Polynésie et d’ailleurs, dans un objectif commun de consolider et de renforcer la dynamique de développement économique en marche.

 

Sous l’impulsion du Ministre de l’économie, le Gouvernement a programmé la tenue de ces deux rendez-vous économiques au calendrier des évènements importants de la mandature, pour 2 raisons principales.

 

Vous le savez, notre Pays a connu une longue période de difficultés économiques et sociales du fait notamment d’une instabilité politique chronique de 10 ans et de l’impact local de la crise économique mondiale des années 2000, dont les effets n’ont pas encore été complètement corrigés à ce jour.

Après une 1ère phase de 2 années dédiée au redressement des comptes publics, exsangues à notre arrivée au pouvoir, le Gouvernement a décidé de mobiliser les ressources disponibles pour soutenir la reprise et la croissance de l’investissement privé.

 

 

Avec le renforcement de l’investissement public décidé par le gouvernement sur les trois prochaines années, notre Pays disposera alors d’un effet levier exceptionnel en matière de capacité d’investissement, générateur de richesse tant pour les entreprises polynésiennes que pour la création d’emplois durables.

 

En second lieu, afin de stimuler le désir d’entreprendre dans notre fenua, il convenait de mettre en place de nouveaux dispositifs originaux et novateurs pour rassembler et organiser la réflexion des acteurs économiques et de la population autour des sujets phares de développement économique, à court et moyen terme.

En effet, le challenge est énorme : Les polynésiens doivent prendre conscience que le Pays ne peut plus, à lui seul, tout organiser comme cela a pu l’être par le passé. Les transferts financiers de l’économie nucléaire ont vécu, et il nous faut désormais trouver de nouvelles sources de croissance pour diversifier les revenus du Pays. C’est donc bien à travers la multiplication et la convergence des initiatives privés et publics, et avec le soutien précieux et indéfectible de l’Etat, que notre Pays pourra construire un avenir prometteur et optimiste pour les générations à venir.

 

Ainsi, la journée d’hier a-t-elle été consacrée à la tenue de la seconde conférence économique de la Polynésie, après celle du mois de mai dernier. Je retiendrais que la situation économique générale s’améliore, mais qu’elle ne permet pas encore la création d’emplois en nombre.

 

Ensuite, le Ministre de l’économie a fait un point de situation du plan d‘actions économique que j’ai présenté lors de l’ouverture de la session administrative de l’Assemblée de la Polynésie française au mois d’avril dernier. Je souhaite confirmer que ce plan se déroule dans de bonnes conditions. Vous l’avez constaté, certaines mesures phares sont d’ores et déjà opérationnelles.

 

Le Gouvernement veillera à poursuivre ses efforts pour rapidement aboutir à la mise en œuvre de toutes les mesures programmées, dans le but de soutenir, dès à présent, la reprise de l’économie polynésienne, en attendant la réalisation des grands projets et la refondation de l’économie polynésienne.

 

J’ai souhaité enfin que le Vice-président vous présente les orientations budgétaires du Gouvernement pour l’exercice 2017, ceci afin de partager avec vous, les réflexions de l’exécutif avant le débat budgétaire qui se déroulera à l’Assemblée de la Polynésie française.

 

Rappelez-vous, je m’étais engagé, dès ma prise de fonction, à agir en toute transparence durant mon mandat. Je suis heureux de pouvoir également le faire dans le cadre des orientations budgétaires de notre Pays.

Il me semble par ailleurs important que le gouvernement puisse prendre connaissance de vos réflexions pour le cas échéant, les intégrer au cours de l’exercice de préparation budgétaire.

 

S’agissant des travaux de restitution des tables rondes, j’ai demandé à notre Ministre de l’économie, d’approfondir avec vos représentants les propositions faites dans le cadre des ateliers de travail organisés par son Ministère. Je souhaite en effet que le conseil des Ministres puisse être informé, en temps utile, des mesures issues de ces réflexions qui pourraient trouver une traduction opérationnelle au bénéfice de la situation économique du Pays.

 

Les journées d’aujourd’hui et de demain seront donc consacrées au 1er forum économique de la Polynésie française. Avec l’équipe du Ministre de l’économie, nous avons demandé à plusieurs intervenants extérieurs à la Polynésie de venir partager avec nous leurs expériences et leurs visions pour l’avenir, et qui pourraient être appliquées dans notre Pays.

Les intervenants ne sont pas des spécialistes de la Polynésie française, et c’est une nouveauté dans ce type d’exercice. Nous pensons réellement que leurs regards extérieurs viendront utilement enrichir nos débats et ouvrir des perspectives et des prospectives, qui peut être, n’auront pas encore été identifiées au niveau des réflexions polynésiennes.

Je veux le souligner dès à présent, l’ambition du Gouvernement n’est pas de faire à la place du privé. On ne va pas créer de nouveaux satellites pour venir concurrencer le secteur privé. Ce temps est bien révolu, en tout les cas pour ce qui concerne ce Gouvernement.

Notre idée consiste en fait à ouvrir le champ du possible dans le domaine de l’entreprenariat privé. Il nous faut sortir de nos mécanismes traditionnels pour investiguer de nouveaux univers de développement en priorisant autant que faire ce peut, la mise en valeur des attraits naturels de notre Pays.

 

Sans dévoiler le détail des présentations à venir, nos intervenants vont partager leurs expériences en matière d’innovation, dans les secteurs de l’économie circulaire et numérique notamment. Le développement du tourisme chinois dans la région et ses perspectives seront également présentés. Plusieurs intervenants dans le domaine de l’économie bleue viendront présenter les développements et projets au plan national et les déclinaisons régionales. Le sujet de l’accompagnement financier sera aussi évoqué.

 

Toutes ces interventions, j’en suis convaincu, susciteront grandement notre intérêt à tous.

Merci donc à tous nos intervenants d’avoir répondu à notre invitation de vous exprimer devant les polynésiens présents au cours de ce forum, et qui seront, j’en suis certain, très attentifs à vos propos et vos explications.

 

Je voudrais terminer en réaffirmant la volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre pour créer une dynamique de soutien et de développement dans tous les secteurs de notre économie.

Il faut que l’on arrête de regarder dans le rétroviseur.

Notre avenir est devant nous. Il nous appartient de le construire ensemble pour le bien-être de nos populations.

Ensemble, osons dire non à un avenir statique et sombre, aux miroirs des alouettes, alimentés par quelques esprits chagrins en mal de reconnaissance.

 

C’est pourquoi, je veux réaffirmer devant vous que le projet Tahiti Mahana Beach n’est pas abandonné. Nous allons relancer les appels à projet après l’aménagement de plusieurs lots, dans le but d’agréer plusieurs projets indépendants, portés par des investisseurs différents, mais qui auront l’obligation de s’inscrire dans un schéma global d’aménagement maitrisé par le gouvernement.

 

Le projet de construction de la ferme de Hao est également en bonne voie. Le Ministre de l’économie bleue rencontré les équipes de Monsieur WANG Chen, pour évoquer avec eux la poursuite du projet. L’investisseur prévoit de revenir en Polynésie avant la fin de l’année pour organiser le lancement de la consultation des entreprises.

 

D’autres projets sont également en cours d’élaboration, portés soit par des investisseurs étrangers, soit par des investisseurs locaux. C’est bien la preuve que l’attrait pour notre Polynésie ne faiblit pas. Il nous appartient cependant de veiller à un développement durable, respectueux de la seconde richesse de notre Pays, notre environnement naturel, sa première richesse étant indéniablement le peuple polynésien, de souche et d’adoption.

 

Merci aux acteurs économiques qui ont bien voulu témoigner de leurs expériences via les portraits réalisés et diffusée sur TNTV. Ceci démontre leur attachement au développement de notre Pays. Nous aurons en tous cas, le plaisir de les visionner à nouveau au cours de ces 2 journées.

 

Merci à toutes les personnes qui ont répondu favorablement aux demandes de contribution des organisateurs : les animateurs, les participants au tables rondes, les personnes chargées de la restitution des travaux, et tous ceux, sans qui, le forum manquerait de dynamisme. Je pense particulièrement à nos sponsors qui sont l’OPT, ATN, TNTV et Tahiti Expert Events.

 

Merci à la direction et au personnel de l’hôtel qui nous accueille, aux organisateurs de l’évènement, à toutes les petites mains qui participent à la réussite de cette rencontre.

 

Je vous souhaite un bon forum. Qu’il suscite en nous, le désir de rendre à notre Pays, le meilleur de ce qu’il nous a offert….

Puisse ce forum  constituer une étape importante  de la refondation de notre économie.

 

Ia ora e ia maitai tatau I te roara’a o teie ! Fareireira’a !

 

Mauruuru.

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles