DISCOURS

Vendredi 26 août 2016

Remise des attestations d’admission

dans le corps de volontaires au développement

 

Allocution du président de la Polynésie française

 

 

Bonjour à tous.

 

C’est avec une grande joie que je vous accueille à la présidence, en compagnie des membres du gouvernement, pour cette cérémonie de remise de votre attestation d’admission dans le corps des volontaires au développement.

 

Je suis heureux parce que j’ai devant moi des jeunes motivés, qui ont fait des études supérieures et qui veulent s’insérer dans la vie active.

 

Vous êtes des modèles pour vos congénères. Trop de jeunes restent aujourd’hui sans emploi. Et alors que nous souhaitons tous que vous poursuiviez vos études pour acquérir de solides connaissances, nous voyons bien que même les jeunes diplômés peinent à trouver un emploi. Je conçois qu’une telle situation soit démotivante.

 

Ce constat, nous l’avions déjà fait au début des années 2000 et c’est pourquoi nous avons créé en 2003 ce corps de volontaires au développement, d’abord destinés aux seuls bac +4, puis étendu à niveau bac +2 pour mieux répondre à la demande.

 

Nous sommes partis du principe que le diplôme était une chose, mais que les employeurs réclamaient aussi de l’employabilité, c’est-à-dire de l’expérience pour être opérationnel dans l’entreprise.

 

Ce dispositif vous permet donc de poursuivre votre formation professionnelle au sein d’une entreprise privée ou publique, de vous perfectionner dans la pratique, tout en touchant une indemnité. Le Pays consacre 100 millions chaque année au soutien de ce dispositif.

 

Il permet aussi aux employeurs de se tourner vers les jeunes, de miser sur eux. Je suis d’ailleurs satisfait que 60% des CVD soient placés dans le secteur privé et qu’une bonne partie de ces stages débouchent sur un contrat, qu’il soit un CDI ou un CDD.

 

Bien sûr, l’administration prend aussi des CVD, mais là, compte tenu des contraintes de recrutement sur concours, les conditions d’intégration sont peut-être plus difficiles que dans le privé.

 

Mais je le dis, en tant que président et chef de l’administration, comme en tant que maire, nous avons aussi besoin de jeunes diplômés dynamiques dans nos collectivités publiques, et principalement dans les îles éloignées qui sont souvent démunies en matière de compétences.

 

Vous êtes 120 à avoir été admis dans cette promotion et vous constituez, avec tous ceux qui sont passés avant vous, la future élite polynésienne.

 

Je suis fier que vous ayez fait le choix de vous impliquer, de servir pour le développement de notre pays et de nos entreprises. Je suis content aussi que vous ayez pu trouver une structure d’accueil qui a fait le choix de miser sur l’avenir. Nous avons besoin de votre jeunesse pour aller de l’avant, que ce soit dans des nouveaux métiers d’avenir ou dans un encadrement plus performant dans les entreprises et les collectivités.

 

Je vous annonce aussi qu’une dizaine d’autres jeunes diplômés  vient d’être sélectionnée pour partir compléter sa formation à Shangai dans le cadre du projet aquacole de Hao. Le Pays s’est associé à la société Tahiti Nui Ocean Food pour financer leur formation et leur séjour en Chine avant qu’ils ne reviennent travailler à Hao.

 

D’autres jeunes seront ensuite formés, au fur et à mesure des besoins de la ferme aquacole.

 

Je souhaite que vous ayez confiance en l’avenir, que tous les jeunes aient confiance en l’avenir. De nombreux projets économiques sont en cours de gestation. Ça ne va pas aussi vite que nous le souhaitons, mais nous avons la certitude que nous sommes sur la bonne voie, aux côtés des investisseurs.

 

Ces projets, quand ils se concrétiseront, auront besoin de nos jeunes diplômés et le projet de ferme aquacole en est un exemple. Sachez en tout cas que le gouvernement met un point d’honneur à ce que les projets qui sont portés par des investisseurs étrangers fassent le choix de recruter massivement en Polynésie française.

 

Je vous félicite encore pour votre engagement et je vous souhaite de vous épanouir et de réussir dans vos futures fonctions.

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles