DISCOURS

Allocution du Président de la Polynésie française Edouard FRITCH

Visite  de  la Délégation de Russie en Polynésie française

 (commune de Teva I Uta)

 

 

Monsieur le Haut-Commissaire,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Monsieur le Maire de Teva I Uta,

Mesdames et Messieurs les Maires,

Mesdames et Messieurs les membres de la Délégation de Russie,

Monsieur le Directeur de la Société d’Études et de Développement Polynésienne,

Mesdames et Messieurs,

 

C’est une grande joie pour moi de me retrouver parmi vous cet après-midi pour cette cérémonie culturelle en l’honneur de nos hôtes de la Fédération de Russie que je salue chaleureusement, en particulier M. Fédor Kozlov, Président du Centre d’Affaires internationales et des échanges culturels de Saint-Pétersbourg et chef de la délégation.

 

Je le disais hier soir à M. Fédor Kozlov et à ses amis lorsque nous nous sommes rencontrés à la présidence, la Russie et la Polynésie ont une histoire commune depuis que Maxime Nicolaïevitch Léontieff, soldat du tsar Nicolas II de Russie, a décidé de faire souche dans notre Pays en 1936.  Il a laissé une lignée, dont ses illustres petits-enfants Alexandre et Boris Léontieff qui ont marqué la vie politique de la Polynésie française.

 

Au-delà de cette famille, je me réjouis de cet accord entre la commune de Teva I Uta et le district de Kronstadt, situé dans la région de Saint-Pétersbourg. Je souhaite que ces échanges entre deux communes permette d’aller plus loin et d’accroître la coopération entre la Polynésie française et la Fédération de Russie.

 

J’ai pu constater hier dans mes échanges avec la délégation que la Fédération de Russie était sur la même longueur d’ondes puisque M. Fédor Kozlov nous a annoncé l’ouverture prochaine d’un consulat de Russie en Polynésie française qui marque tout l’intérêt de ce grand pays pour nos îles qui sont pour l’heure assez peu visitées par les citoyens russes.

 

C’est une première étape. D’autres suivront et je dois dire que je partage pleinement l’idée de M. Fédor Kozlov pour que la Polynésie ouvre un bureau à Saint-Pétersbourg pour faire la promotion de notre tourisme et de notre culture dans la Fédération.

 

Je le disais, les Russes sont encore peu nombreux à visiter notre Pays. Mais je suis certain qu’en étant présent dans ce pays pour y faire la promotion de notre destination qui, dans ce monde perturbé, reste un havre de paix et de sécurité, nous saurons convaincre beaucoup plus de gens à venir profiter de nos paysages.

 

Cette promotion, elle passe bien évidemment par des échanges culturels et je suis persuadé que nos danseurs, plus particulièrement ceux de la commune de Teva I Uta, mais plus globalement tous nos artistes, seraient heureux d’être les ambassadeurs de notre culture dans ce vaste pays.

 

Et bien sûr, en retour, nous serons heureux d’accueillir les représentants de la culture russe sur notre sol.

 

La culture, c’est la base de nos échanges. C’est par ce biais que nous apprendrons à mieux nous connaître et à nous apprécier. C’est par ce bais que nous scelleront une collaboration durable qui pourra par la suite s’étendre à d’autres types d’échange, et notamment économiques.

 

Longue vie à nos cultures, longue vie à notre entente.

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles