DISCOURS

Monsieur Le Haut Commissaire,

 

Monsieur le Maire de Papeete,

 

Mesdames et messieurs les représentants à l’assemblée,

 

Mesdames et messieurs les membres du Jury,

 

Mesdames et messieurs les professionnels de l’audiovisuel,

 

Monsieur le Président de l’AFIFO

 

Mes chers amis,

 

Je suis heureux de vous retrouver pour cette 13ème édition du Festival International du Film Océanien. Notre festival est devenu le lieu privilégié de rencontre annuelle des Océaniens. Nous y avons rendez vous avec notre histoire et nos histoires, avec nos cultures exprimées dans la multitude des langues océaniennes, avec ces insulaires campés dans le présent et au regard résolument porté vers l’avenir.

 

Cette 13éme édition a une aura particulière. 2015 fût une année riches en  grands rendez-vous régionaux et internationaux,  mais aussi en événements tragiques. Face aux nombreux défis que les peuples océaniens doivent relever, que ce soit dans les domaines environnementaux, culturels ou sociaux, il devient indispensable aujourd’hui que nous nous unissions pour partager nos expériences, mais aussi pour nous faire entendre.

 

L’Océanie, ce n’est pas juste un concept, ce n’est pas juste une ère géographique. L’Océanie, ce sont des valeurs, des problématiques, des environnements et une insularité que nous partageons. Cette identité océanienne a résonné dans nos cœurs à Taputapuatea lors de la réunion des Leaders du Pacifique, mais aussi à Paris lors de la COP21. Nous y étions unis, pour affirmer que l’Océanie existe et qu’elle compte être entendue. 

 

Jadis nos pirogues nous réunissaient, mais aujourd’hui, c’est la communication par l’image qui nous rassemble. C’est l’objet du FIFO depuis sa création. Ce festival est une formidable alchimie, presque improbable, née d’une idée un peu extravagante et pas toujours bien comprise à l’époque : celle de créer un festival pour rendre l’Océanie visible, pour que les océaniens parlent de leur quotidien, avec leurs mots, et surtout, avec leur vision du monde. Cette idée, partagée ensuite par d’autres, et notamment par les professionnels de l’audiovisuel, est depuis devenue une évidence. Des liens se sont tissés, entre les Polynésiens et  les professionnels de la région, mais également en métropole. Localement, la filière audiovisuelle s’est créée, et même si, je le sais, son développement reste fragile, elle est néanmoins sur la bonne voie, comme en témoigne d’ailleurs la qualité des documentaires présentés et primés au sein de ce festival. 

 

Les professionnels de l’audiovisuel, de Polynésie, de la région et de métropole vont comme les années précédentes se réunir autour de ce ‘paepae’, pour présenter leurs films, pour venir défendre ou chercher de nouveaux projets, pour évoquer l’avenir des télévisions océaniennes au sein du Colloque, pour débattre de l’avenir, des filières de productions, ou encore des échanges et coopérations régionales. Ces échanges, renouvelés chaque année, sont l’une des clés du succès de ce festival. Dans les couloirs du FIFO des projets se rêvent, se dessinent, se concrétisent et s’annoncent. L’actuel dispositif du SCAN, qui soutient la filière audiovisuel polynésienne, est né au FIFO ; les réflexions des rencontres numériques ont accompagnées la mise en œuvre du câble, qui bientôt permettra aux Marquises et aux Tuamotu d’être enfin raccordés.

 

Aussi le FIFO, ce n’est pas juste un festival de documentaires océaniens. C’est aussi le symbole d’une identité, un lieu de débats, de créations,  de projets.  Ce festival, à l’image de ses deux pères fondateurs, Wallès Kotra et Heremoana Maamaatuiahutapu, est empreint de convivialité et de simplicité, mais aussi d’efficacité. L’équipe qui le porte depuis 13 ans, avec dévouement et passion, a su le faire grandir tout en conservant cet esprit ‘à l’océanienne’ qui lui donne son aura particulière, son originalité et son authenticité.

Je suis heureux d’être à nouveau parmi vous cette année pour vous saluer. Saluer notre jeunesse qui assiste chaque année avec délectation aux projections, saluer le public, fidèle, nombreux, passionné,  saluer nos amis de l’AFIFO et de la Maison de la Culture qui œuvrent sans relâche pour porter ce festival et nombres d’événements culturels, saluer les professionnels de l’audiovisuel et saluer tous les invités du FIFO.  A vous qui avez fait un long voyage pour nous rejoindre, Ioarana, bienvenue chez nous, bienvenue chez vous. Le FIFO est une famille, nous vous accueillons avec joie parmi nous. 

 

Mes chers amis, je vous souhaite à tous un fructueux voyage océanien et un très beau FIFO.

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf