DISCOURS

ALLOCUTION DE M. EDOUARD FRITCH

RECEPTION DU PERSONNEL DE ATN ET DE STEVEN HAZY

Mercredi 25 mars 2015 à 17h00

                            

 

Monsieur le président Hazy,

Monsieur le président de l’Assemblée de la Polynésie française,

Monsieur le président du Conseil, économique, social et culturel,

Monsieur le vice-président de la Polynésie française,

Monsieur le ministre de la relance économique, en charge des transports internationaux,

Mesdames et messieurs les ministres,

Mesdames et messieurs les Représentants à l’Assemblée de la Polynésie française,

Monsieur le Secrétaire général, représentant le Haut-Commissaire,

Monsieur le président de Air Tahiti Nui,

Monsieur le directeur de Air Tahiti Nui,

Mesdames et messieurs les personnels de Air Tahiti Nui,

Mesdames et messieurs,

Chers amis,

 

 

C’est avec joie et honneur que je vous informe que nous venons à l’instant de signer un contrat avec la société Air Lease Corporation pour la fourniture de deux appareils Boeing 787. C’est un moment important dans l’histoire du développement de notre compagnie. C’est un vrai moment d’émotion et de fierté que le gouvernement souhaite partager avec le personnel de Air Tahiti Nui et l’ensemble des institutions du pays.

 

Ce soir, c’est le drapeau de notre compagnie aérienne internationale Air Tahiti Nui qui nous rassemble.

 

A cette occasion, nous avons l’immense honneur d’avoir parmi nous le président de Air Lease Corporation, monsieur Steven HAZY et de son épouse, Christine. C’est cette société qui va louer deux avions Boeing 787 à notre compagnie.

 

Nous les remercions vivement d’être venus en Polynésie française spécialement pour cette cérémonie. Merci mon cher Steven, ainsi que votre épouse, de nous honorer de votre présence au milieu du gouvernement, des élus de notre assemblée et du personnel de Air Tahiti Nui.

 

Monsieur Steven HAZY fut présent à nos côtés, il y a déjà 15 ans, lors du lancement de notre compagnie puisqu’il a fourni notre premier Airbus, le BoraBora.

 

Aujourd’hui, monsieur Steven HAZY, est encore présent à nos côtés pour cette phase importante de l’évolution de Air Tahiti Nui, avec deux Boeing Dreamliner.

 

Merci, mon cher Steven pour votre coopération et votre attachement à notre si petite compagnie. Je crois savoir que vous avez une affection particulière pour notre pays et pour Air Tahiti Nui. Vous avez toujours eu une attention bienveillante à notre égard. Nous vous en somme reconnaissants.

 

 

 

Je voudrais aussi saisir cette occasion pour féliciter le président directeur général, Michel Monvoisin, et son directeur de Air Tahiti Nui, Mathieu Bechonnet, pour avoir su bien mener les négociations avec Boeing et Airbus.

Ils se sont bien démenés pour garantir les intérêts de notre compagnie et en conséquence des intérêts du pays en tant qu’actionnaire principal. Merci Michel, merci Mathieu.

 

Mes chers amis d’Air Tahiti Nui, on me dit que vous n’avez plus foulé le sol de ce jardin depuis de nombreuses années. Et ce contact avec votre actionnaire principal vous a énormément manqué.

 

Alors, permettez-moi, en mon nom et au nom du gouvernement, de vous souhaiter la bienvenue et un bon retour à la présidence de la Polynésie française.

 

Notre compagnie a 15 ans. C’est un bon âge pour nous retrouver à nouveau. Pour une société privée, c’est le temps de la sortie de l’adolescence.

 

Vous avez fait vos armes et votre expérience sur des Airbus. Durant ces 15 années, malgré les difficultés financières, nous avons ensemble, le Pays et vous, tenu bon. L’actionnaire principal que je représente aujourd’hui, a toujours suivi les augmentations de capital, pour plus de 13 milliards de francs cumulés, afin de maintenir l’outil de travail. Notre collectivité a fait de gros efforts financiers pour notre compagnie et sauver vos emplois.

 

Aujourd’hui, notre compagnie passe à une autre étape de son développement. Elle doit entrer dans l’âge adulte. Elle doit revêtir ses habits d’une société mature prête à relever les défis.

 

Le monde du transport aérien est un milieu qui bouge sans cesse. C’est un monde de services commercialement agressif. C’est un univers en compétition avec le monde entier.  

 

De ce fait, vous êtes dans l’obligation d’être meilleur chaque année tout en étant excellent chaque jour. Je sais que vous êtes capables d’y parvenir. Vous nous l’avez démontré au cours de ces 15 années.

Vous avez été à plusieurs reprises récompensés par des prix d’excellence en matière de services et en tant que transporteur aérien.

 

Ces années-là, vous aviez la fierté de servir votre compagnie et de servir votre pays. Votre fierté d’appartenir à cette compagnie vous a donné des ailes pour vous surpasser professionnellement.

 

Puis, ces toutes dernières années, il y a eu un peu de relâche. Mais, je sais que vous êtes capable d’un sursaut. Je sais que vous avez envie de bien servir votre compagnie. Je sais que vous avez aussi envie de retrouver votre rang de numéro 1 du Pacifique, voire mieux et au-delà.

 

Je suis intimement persuadé que vous pouvez réussir car le Polynésien a toujours gardé en lui le sens de l’hospitalité, de l’accueil et du partage. Mais, il faut à nouveau allumer cette flamme qui fera à nouveau briller la tiare sous tous les cieux des marchés à conquérir.   

 

Oui, aujourd’hui, je voudrais vous amener à nouveau à être fiers de votre compagnie, de notre compagnie.

 

Pour ce faire, le gouvernement a décidé de soutenir vos dirigeants en vous dotant de nouveaux moyens.

 

Il a fallu peser, sous-peser toutes les réflexions avant de prendre une décision. Il y avait, comme vous le savez, deux choix qui se posaient à nous.

D’un côté, le choix de la continuité sage et maîtrisée avec des Airbus 330. Et de l’autre, le choix du challenge futuriste et séduisant, avec des Boeing 787 Dreamliner.

 

Il a fallu beaucoup de réunions de concertation au cours desquelles tous les arguments positifs et négatifs sur chacun des deux choix ont été mis sur la table en toute transparence.

 

Et parmi ces éléments qui entrent notamment dans la décision, il y a le facteur humain. Est-ce que les 750 agents de Air Tahiti Nui seront capables de s’engager avec enthousiasme sur le choix futuriste ?

 

A cet égard, nous avons fait le pari de vous faire confiance et de faire confiance en votre volonté de vous propulser vers un nouvel avenir, plus motivant et mobilisateur.

 

C’est pourquoi, le conseil d’administration d’Air Tahiti Nui et son actionnaire principal ont pris unanimement la décision de fonder ces nouveaux moyens sur des appareils Boeing 787 Dreamliner.

 

Air Tahiti Nui fera donc l’acquisition de 4 appareils. Les premiers appareils devraient être livrés en 2018 par la société Air Lease et les deux autres par le constructeur lui-même en 2019.

 

Ces appareils vous projetteront vers un avenir rempli d’espoir. Nous voulons faire franchir un nouveau cap à notre compagnie grâce à des appareils de dernière génération dignes des hauts standards internationaux. Ces appareils seront de nature à augmenter la satisfaction de la clientèle et à vous épargner des plaintes des clients. Vous pourrez ainsi vous consacrer plus sereinement et plus professionnellement à votre service à bord.

 

Ces nouveaux moyens supposent aussi que vous fassiez toutes et tous des efforts d’adaptation. Ce seront des adaptations nécessaires et incontournables. Ils seront d’ordre technique, humain et commercial.  

 

Pour être prêts et opérationnels en 2018, les actions de formation et d’adaptation devront démarrer dans les mois à venir.

 

Il n’y a pas de temps à perdre si Air Tahiti Nui veut être au rendez-vous au moment où les appareils nous seront livrés.

 

Les PNC devront s’adapter aux nouveaux outils de bord, saisir cette opportunité pour améliorer le service hôtelier ; bref, saisir cette opportunité pour retrouver un nouvel enthousiasme dans le service.

 

Les PNT devront repasser des qualifications Boeing. C’est un nouveau challenge intellectuel et technique.

 

Le personnel de maintenance devra se remettre en question et s’adapter à l’environnement Boeing.

 

Le personnel commercial devra s’activer encore plus pour vendre les sièges.

 

Bref, les nouveaux moyens qui vous seront proposés à l’horizon 2018,  seront de nature à vous mobiliser et à vous fédérer autour d’un nouveau projet d’entreprise pour les 20 ans à venir, qui j’espère seront des années de prospérité pour notre compagnie et notre tourisme. 

   

Mes chers amis, Air Tahiti Nui est bien sorti de l’adolescence pour franchir l’âge adulte. Je compte sur la responsabilité de chacune et chacun d’entre vous pour nous amener vers la réussite.

 

Je compte sur la fierté de chacune et chacun d’entre vous pour porter haut et digne, les couleurs turquoises de notre compagnie et de notre drapeau polynésien.

 

Ia maitai to tatou manureva.

Ia noanoa te tiare o to tatou manureva.

Ia anaana te ninamu o to tatou manureva

 

Mauruuru e ia ora na

 

Gouvernement Fritch sept. 2014 - jan. 2017

Liens utiles

 

-www.net.pf

 

-www.innovation-publique.pf