Entretien du ministre du Logement avec la délégation de l’INED

2018-11-23T11:54:45+00:0023 novembre 2018|

Le ministre du Logement, et de l’aménagement du territoire en charge des transports interinsulaires, Jean-Christophe Bouissou, s’est entretenu, jeudi après-midi, avec Eva Lelievre, directrice de recherche à l’Institut national des études démographiques (INED).

Loïc Trabut, chargé de recherche à l’INED, Fabien Breuilh, directeur de l’Institut de la Statistique de Polynésie française (ISPF), Maryline Dal Farra, conseillère technique au ministère du Logement, Mahieddine Hedli, directeur de la Délégation à l’Habitat et à la Ville (DHV) et Jérémie Torterat, conseiller technique à l’ISPF, étaient également présents pour cet entretien.

Les échanges ont essentiellement porté sur la réalisation de l’enquête famille-logement sur l’ensemble du territoire de la Polynésie française qu’entreprennent l’ISPF et l’INED en 2019. Cette enquête a pour objectif d’analyser l’organisation territoriale polynésienne sur les sujets des migrations des personnes, des familles et leurs fonciers, ainsi que des politiques publiques, notamment celles relevant des secteurs de l’éducation, de la santé et des transports. Il s’agit, également d’évaluer le rôle de l’implantation des services publics (éducation, santé, transports) des zones de développement économique sur les dynamiques de peuplement.

Cette nouvelle enquête est dans la continuité du projet initié en mai 2018 qui s’est formalisé par un accord-cadre signé entre l’Institut National d’Etudes Démographiques et l’Institut de la Statistique de Polynésie française.

Le ministre a évoqué, à cette occasion, les projets portés par son ministère et qui pourront bénéficier des retours de cette enquête, notamment, en ce qui concerne la réalisation, qui est en cours, du Schéma d’Aménagement Général de la Polynésie française (SAGE). Les résultats de l’étude INED-ISPF pourront, en effet, contribuer à répondre aux besoins de l’aménagement des archipels du Pays et à inverser la tendance migratoire, en les rendant plus attractifs, et en apportant des réponses d’équipement structurant sur le plan du développement économique et dans un objectif de développement durable.

Il s’est également félicité de la synergie d’ores et déjà établie avec la DHV, qui a permis d’approfondir les connaissances dans la réalisation d’une première enquête de deux quartiers prioritaires qui concerne le champ d’interventions de la politique de l’habitat et de la ville.

Dans le cadre de cette enquête, l’INED poursuivra ses visites et ses rencontres afin de récolter le maximum de données sur des thématiques relatives aux sujets des migrations des personnes et des familles. Une rencontre avec l’Office Polynésien de l’habitat aura lieu pour recueillir les données en matière d’habitat social et des productions passées et à venir.