Discours du Président de la Polynésie Française à l’occasion de l’ouverture de la conférence économique

2018-11-12T17:28:51+00:0012 novembre 2018|

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA POLYNESIE FRANCAISE

Ouverture de la conférence économique

Mardi 12 novembre 2018

 

Monsieur le Haut-commissaire de la République en Polynésie française,

Monsieur le Président de l’Assemblée de la Polynésie française,

Monsieur le Président du Conseil économique et social de la Polynésie française,

Monsieur le Vice-président de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les parlementaires de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les représentants de l’Assemblée de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les Maires de Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les représentants des organisations patronales de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs les chefs d’entreprise de la Polynésie française,

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

IA ORANA,

 

C’est pour moi un très grand plaisir de vous accueillir à la Présidence de la Polynésie française pour l’organisation de la conférence économique de l’année 2018.

Nous avons tenu deux conférences économiques en mai et octobre 2016, puis deux conférences économiques en mai et octobre 2017. Nous nous retrouvons aujourd’hui pour la conférence économique de l’année 2018, pour laquelle il n’y aura qu’une édition cette année compte tenu du calendrier électoral.

Cet événement est désormais devenu institutionnel. Il permet aux représentants du Pays, Gouvernement, Assemblée, CESC et aux acteurs économiques de se rencontrer pour faire le point sur la conjoncture, les plans d’actions et les grands projets de développement économique. Il s’agit pour le Gouvernement de construire la politique économique du Pays, en concertation étroite avec les acteurs privés et publics concernés.

L’objectif est également de vous donner de la visibilité sur les chantiers et projets engagés.

Je remercie le Vice-président du Gouvernement pour l’organisation de cet événement.

Je remercie également toutes les organisations professionnelles qui ont contribué à la préparation de la conférence : le MEDEF, la CPME et la CCISM notamment. Les représentants de ces organisations ont participé à de nombreuses réunions préparatoires ces dernières semaines, en relation étroite avec les équipes de la Vice-présidence et plusieurs servies du Pays.

Je remercie les directeurs de l’IEOM et de l’ISPF, qui ont bien voulu contribuer aux présentations de ce matin.

 

Je salue enfin la mobilisation des acteurs économiques et notamment celle des nombreux chefs d’entreprises présents aujourd’hui. Merci pour votre présence à cette rencontre devenue essentielle dans le développement économique du Pays.

***

Je ne vous présenterai pas le détail des statistiques économiques qui vous seront restituées par les directeurs de l’IEOM et de l’ISPF. Mais, comme vous le savez tous, l’économie polynésienne va beaucoup mieux.

Tous les indicateurs sont au vert : croissance du PIB, chiffre d’affaires des entreprises, investissements, emplois, masse salariale, exportations, climat des affaires,… Tous indicateurs sont en nette progression et reviennent à des niveaux d’avant la crise.

Le chemin parcouru depuis ces dernières années, et notamment la tenue des premières conférences économiques de 2016 est considérable.

Nos efforts communs sont récompensés. Vous avez tous contribué à cette réussite, par vos interventions et contributions à la concertation économique qui a été développée ces dernières années.

***

Nous ressentons toutes ces améliorations au quotidien, vous les forces vives de l’économie du Pays en premier. Nous sommes entrés dans un cercle vertueux de croissance économique que nous devons entretenir et dynamiser : nouveaux projets, nouveaux investissements, nouvelles embauches,… des secteurs traditionnels au plus innovants, des métiers les moins qualifiés aux plus qualifiés !

 

 

La reprise économique reste toutefois à consolider. Et le Pays maintiendra son accompagnement économique pour asseoir cette reprise.

Nous poursuivrons l’utilisation des différents instruments dont nous disposons pour cela : outils de financement, aides directes, accompagnement de projets innovants, incitations fiscales.

Nous maintiendrons, par ailleurs, le processus de pause fiscale, tel que nous nous y étions engagés.

Mais, nous comptons aussi et bien sûr sur le soutien de l’Etat au travers des outils bien connus aujourd’hui que sont le Contrat de projet, les fonds de soutien et la défiscalisation.

Je suis heureux de vous annoncer que le gouvernement dégagera les crédits nécessaires pour les actions menées par vos organisations patronales, MEDEF – CPME, à Paris, pour votre soutien aux actions de développement de notre pays.

Stabilité politique, stabilité fiscale, protection sociale assainie, contexte économique favorable, sont les ingrédients du mix économique que nous souhaitons promouvoir avec le Gouvernement pour refonder l’économie Polynésienne.

***

Dans ce cadre rénové, nous avons plusieurs projets à poursuivre. L’action gouvernementale sera ainsi structurée en 2019 autour de trois axes : solidarité, modernisation et développement économique.

Ces trois axes sont liés et interagissent fortement.

 

D’un point de vue économique, nous poursuivrons les dispositifs d’accompagnement économique et fiscal locaux, en optimisant l’intervention publique et en maximisant son effet de levier.

Nous avons également bien noté votre fort intérêt dans les stratégies sectorielles du Gouvernement. Nous poursuivrons leur élaboration et leur pilotage. Nous ferons également en sorte de vous donner une visibilité maximale sur ces stratégies pour que vous y puissiez les prendre en compte au mieux dans le développement de vos entreprises.

Le développement sectoriel sera renforcé dans les secteurs du tourisme et de l’économie bleue. Dans ces secteurs, nos efforts seront portés sur les grands projets du Village Tahitien, de la ferme aquacole de Hao et de la zone biomarine de Faratea.

C’est au travers de ces grands projets que nous pourrons passer la vitesse supérieure dans la refondation de l’économie polynésienne.

***

Nous avons choisi trois thématiques clés pour cette conférence économique : le développement des entreprises, l’emploi et le développement industriel.

Nous avons déjà abordé la première concernant le développement des entreprises dans une précédente conférence. Mais la question doit être revisitée à l’aune d’un contexte rénové.

La thématique de l’emploi est au cœur de nos préoccupations. Des travaux concertés de réforme du code du travail sont engagés. L’échange avec les acteurs économiques présents à la conférence permettra d’enrichir la réflexion en cours.

Enfin la thématique du développement du secteur industriel a encore été peu abordée lors des précédentes éditions.

C’est un axe important que nous souhaitons approfondir et décliner avec le Gouvernement, dans tous les secteurs de l’industrie (construction, agroalimentaire,…).

Le Vice-président de la Polynésie française précisera plus en avant le contenu et les attendus des différents ateliers. Le Ministère du travail participera activement au deuxième atelier sur l’emploi. Les services du Pays seront à vos côtés pour instruire ces problématiques : la DGAE, la DICP, la DPI, la Direction du Travail et le SEFI seront notamment représentés.

Ce sont là des sujets clés dans la perspective du développement économique du Pays que nous aborderons dans le cadre de ces ateliers. Je vous remercie pour votre participation active à ces travaux et je vous donne rendez-vous mercredi après-midi à 14h pour la restitution de vos propositions.

***

Je voudrais enfin vous dire que le Gouvernement reste toujours très attentif à vos réflexions et vos retours sur ces sujets de fond. Bien entendu, nous n’allons pas épuiser toutes les questions liées aux thématiques abordées lors de ces ateliers en trois heures de discussion. L’idée consiste à dégager les principales orientations pour ensuite poursuivre les travaux en atelier avec les représentants de vos organisations patronales, sous l’égide de la Vice-présidence. Les résultats de ces concertations seront ensuite présentés au conseil des Ministres et priorisés. Le Vice-président vous présentera, à ce titre, dans son intervention, un bilan de la prise en compte de vos recommandations émises lors des 4 dernières conférences économiques.

Je compte donc sur votre contribution à ces travaux en ateliers qui viendront éclairer, j’en suis certain, la réflexion du Conseil des Ministres.

Je veux vous dire enfin que le gouvernement est particulièrement mobilisé pour accompagner le développement de l’économie polynésienne, dans toutes ses déclinaisons.

Vous le voyez, mes chers amis, le Gouvernement multiplie ses initiatives et s’inscrit résolument à vos côtés. Nous avons une certitude, c’est tous ensemble que nous réussirons à réorienter et refonder notre économie. Encore une fois, c’est pour l’emploi que nous battons, tout en préservant bien entendu la santé financière de nos entreprises.  L’emploi est au cœur de notre préoccupation. Il y va de notre cohésion et de notre paix sociales, garantes de la confiance à long terme dans notre pays.

Nous poursuivons notre action avec détermination et ténacité, et avec pour leitmotiv les mots–clefs de notre démarche qui sont : ambition, progressivité, cohérence et progrès.

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne conférence économique.

Mauruuru maitai.